Operation Tea For Two
Operation



BILLETS

May 9, 2013

Comment je Suis Devenu POUR la Peine de Mort

More articles by »
Written by: admin
Tags: , , ,

Durant très longtemps dans ma vie, j’ai été contre la peine de mort. Cette position me semblait juste, logique et évidente. Je ne pouvais pas comprendre comment l’Etat s’arroge le droit de tuer une personne au nom de la Société. Qui est pour la peine mort ? Défendre une peine aussi horrible me semblait moralement injustifiable.

Je ne vous le cache pas, aujourd’hui j’ai changé de camp. Je vous livre les raisons dans cet article.

 

L’Amour du Criminel

J’ai découvert que les défenseurs les plus influents du droit de la vie pour les criminels ne sont pas mus par des considérations morales ou humanitaires. Leur vraie motivation est qu’ils ont de la fascination, de l’admiration et une infinie complaisance envers les criminels. En un mot, ils les aiment.

Pour eux, l’abolition de la peine de mort n’était qu’un jalon pour un projet qui a d’autres volets. Une fois que la vie du criminel est sauvée, il leur faut obtenir sa libération et son retour rapide dans la société. La seconde barrière qui a été abolie est la perpétuité. Puis, toujours sous l’impulsion des mêmes courants criminophiles, un nombre importants d’aménagements sont introduits afin de réduire les peines fermes effectivement réalisées.

Ainsi, leur ami est condamné à 20 ans de prison devant un jury public se retrouve discrètement dans nos rues au bout de 7 ans. S’ils pouvaient, ils ne le condamneraient même pas. D’ailleurs, partout où ça a été possible, ils se sont arrangés pour que les criminels de carrière ne fassent pas un seul jour de prison. Pour les crimes de sang, ils ont obtenu que la peine soit la plus légère possible.

En étant contre la peine de mort, je me suis retrouvé à jouer le rôle d’idiot utile d’un système qui aime les monstres autant qu’il méprise les victimes.

 

La Peine de Mort pour les Innocents

Beaucoup de gens disent : je suis contre la peine de mort parce que je ne veux pas qu’on tue des innocents. Oh, s’ils pouvaient juste mesurer l’infâme contradiction de leurs propos. Du moment qu’on épargne la vie des pires monstres de notre société, on peut compter sur leurs amis et leurs admirateurs pour les remettre à la rue au plus vite. La pulsion de mort qui les a poussés à tuer la première fois, les poussera à tuer encore.

Rien qu’en France, combien de victimes innocentes sont assassinées par des récidivistes libérés après avoir déjà tué ? Dans ce cas, la peine de mort n’a été que déplacée. La vie épargnée du tueur coute leurs vies à des innocents. Encore une fois, les criminophiles méprisent les victimes et trouvent totalement normal qu’elles aient à payer de leurs vies pour satisfaire les horribles fantaisies des monstres prédateurs. Pour eux, la joueuse violée, torturée puis égorgée n’est qu’un sous-produit logique mais acceptable.

 

La Peine de Mort est Cruelle

Avec les techniques d’aujourd’hui, la peine de mort n’est pas plus douloureuse qu’une anesthésie générale. Ceci est à comparer avec la mort aux détails insoutenables de victimes passées et potentielles. La majorité des monstres condamnés à mort ont tué leurs victimes d’une manière devant laquelle une mort lente par cancer terminal peut ressembler à des vacances dans un paradis tropical. C’est la victime qui subit la cruauté, pas le monstre.

Pour reprendre les propos d’un sheriff américain : pour des crimes particulièrement cruels, nous avons une peine particulièrement cruelle.

Il bien en deca de la réalité.

 

Je Préfère une Vraie Perpétuité à la Peine de Mort

Encore une fois, ce choix n’existe pas et le débat n’a jamais été posé dans ce sens. Les deux choix possibles sont :

1 – On épargne les monstres et leurs amis vont s’employer à les sortir au plus vite pour qu’ils tuent des innocents.

2 – On tue  les monstres quitte à frustrer leurs défenseurs mais on sauve des vies humaines en retour

 

La Peine de Mort n’Empêche pas le Crime

Il y a une catégorie de criminels mus par un instinct de mort si fort qu’aucune peine au monde ne pourra les dissuader d’aller enlever un enfant et le tuer. La peine de mort ne ramènera pas l’enfant la vie, mais elle permet de punir son assassin et s’assurer que jamais il ne touchera à d’autres. Le taux de récidive avec la peine de mort est exactement de zéro. C’est-à-dire qu’on a sacrifié des criminels qui auraient pu, ou pas récidiver, en échange de la certitude absolue de sauver des victimes. Le choix n’est pas difficile à faire pourtant.

Si on pense à des criminels si déterminés que la perspective de la peine de mort ne les dissuade pas, pensez-vous que quelques années en prison vont les calmer ?

 

Je Suis Contre l’Idée de Tuer

Malheureusement, quand il est question de peine de mort, il y a déjà eu mort. Et cette mort-là, souvent particulièrement horrible, a été causée par le criminel au détriment de la société. Une personne disparait puis sa famille, ses amis, la police la cherchent. Après une interminable angoisse, on retrouve son corps mutilé. C’est le moment zéro de la question de la peine de mort, pas avant.  C’est le criminel qui a apporté la mort, pas nous.

 

Conclusion

Nous sommes obligés de constater que les monstres criminels sont pour la peine de la mort. Eux-mêmes n’hésitent pas à tuer et briser des vies. Une fois que la police leur passe les menottes, ils deviennent soudainement contre la peine de mort… Ceci dure jusqu’à la prochaine fois qu’un juge complaisant les remet en liberté.

Certains récidivent, d’autres pas ; il y a un risque. Le risque est une vie innocente arrachée. Ça pourrait être la vôtre, celle de votre enfant ou de toute personne qui vous est chère ; ou peut-être même la vie d’un parfait inconnu qui tient à sa vie comme vous tenez à la vôtre. Personnellement, je ne prends pas de risques avec ces choses-là. S’il a tué, même s’il promet qu’il ne le refera plus, je suis pour qu’on l’exécute afin que la page de ses nocences soit définitivement fermée.






 
 

 

Le Français abattu semait la terreur à Bali

Dans les semaines avant la fusillade mortelle, les habitants de la région de Badung au sud de Bali exprimaient leur inquiétude sur les réseaux sociaux. Les journaux locaux avaient publié des articles au sujet de ce Françai...
by admin
0

 
 

92% des Saoudiens estiment que Daesh est en conformité avec les valeurs de l’islam

Dubai – “Raai al Yaoum” – Un sondage réalisé sur les réseaux sociaux a montré que 92% des Saoudiens estiment que l’organisation Daesh / ISIS “est en conformité avec les valeurs de lR...
by admin
0

 
 

Un migrant massacre un couple en Italie

Un crime sordide a eu lieu dans la ville de près Catania en Sicile. Un demandeur d’asile de 18 ans, Mamadou Kamara, a égorgé un homme de 68 ans et  de violé sa femme de 70 ans [source]. Cette dernière a trouvé la mort ...
by admin
7

 

 

Pour ne pas passer pour un raciste, un policier se laisse massacrer

Un officier de police de Birmingham, Alabama, a préféré se laisser désarmer et passer à tabac par un suspect que de se defender et passer pour un raciste. D’après CNN, l’officier avait arrêté un véhicule avec deux ...
by admin
3

 
 

Allemagne: jupes interdites pour cause de réfugiés

La logique migratoire en Europe, veut que la société d’accueil change immédiatement pour s’accommoder aux valeurs des nouveaux arrivants. Voici une petite venant d’Allemagne où des réfugiés syriens musulmans débarq...
by admin
42

 

 

GPA: Le Sort des Bébés Invendus

Ou les Horreurs de la GPA Commerciale La marchandisation des enfants donne des situations dramatiques. Elles sont assez prévisibles si on compare avec des situations parallèles dans le domaine du commerce habituel. Imaginez q...
by admin
2

 
 

Asile: l’Australie négocie avec l’Iran pour qu’il reprenne ses ressortissants

Les autorités australiennes, sous la houlette de la ministre des affaires étrangères – Julie Bishop (en voile) – viennent de rencontrer une délégation officielle venue d’Iran. La négociation porte sur l’immigratio...
by admin
1

 

 

Que fait-on du chargement quand on trouve des migrants dans le camion ?

Que doit-on faire avec la nourriture que transportent les camions où on trouve des « migrants » ? Chaque jour, la police découvre des clandestins dans des camions à destination de l’Angleterre. Ils profitent du moindr...
by admin
0

 



28 Comments


  1. Jeansansterre

    Avec l’ouverture des frontières, l’impuissance croissante de l’Etat paralysée par l’idéologie des droits de l’homme, la perte de l’autorité morale de la Loi, le recours systématique à la peine de mort est le seul moyen, non seulement de se débarrasser des criminels les plus dangereux, mais aussi simplement d’avoir le moindre moyen de pression.

    Un clandestin vient en France d’un pays de merde où il ne trouve ni logement ni travail, on l’arrête, on l’expulse, il revient. Que peut-on faire ?

    Aujourd’hui, c’est deux heures d’avion entre Paris et Alger, une seule entre Marseille et Alger, comment voulez vous que l’on “contrôle les frontières” ?

    Les frontières n’existent plus que pour les flics, les magistrats et les agent du fisc. Même en taule il est plus heureux que dans son pays. La seule manière crédible de faire réellement en sorte que ce mec ne revienne pas, c’est de lui expliquer simplement que si il revient, on lui collera une balle dans le tête.

    Simplement, sans cérémonies, sans pompes, sans gravité. J’imagine la scène, à l’aéroport, l’avion pour expulser les clandos est amené, et juste avant de faire monter les gens on amène les clandos qui sont revenu un seconde fois en bravant l’interdiction et on les exécute juste devant ceux sur le départ en leur faisant bien comprendre qu’ils finiront de la même manière s’ils reviennent.

    Quelle chance y a t il pour qu’ils reviennent ?

    On devrait faire pareillement pour les prédicateurs extrémistes sponsorisés par le Qatar et pour les délinquants récidivistes qui refusent de s’amender. Soit ce sont des gens rationnels qui arrêteront par peur de la ruine et de la mort, soit ce sont des malades incapables de gérer leurs pulsions et on a pas à les supporter.

    Le reste des exécutions devraient se faire en pleine rue, en plein jour, comme les mafieux, simplement, un agent de la police en civil arrive à la hauteur du criminel, sort un flingue, l’abat, et sort sa plaque de la police en gueulant aux témoins de la scène “Cet homme est mort pour avoir dealé de la drogue en France, qui veut encore dealer de la drogue en France, il y a t il des volontaires pour suivre son exemple ? Ceci est un message de la Police, bonne journée”.

    La peine de mort est une mesure hygiéniste, la société se débarrasse de ces nuisibles irrécupérables. Après une telle scène dans la rue, les gens qui se sentent concerné par le discours du policier s’empresseront de fuir d’aller foutre leur merde ailleurs, la question est alors de décider si on les laisse foutre la merde ailleurs ou si on en débarrasse la terre entière.


    • Maxence

      C’est, en gros la politique de Singapour,entre autres, avec les résultats bénéfiques que l’on connaît sur l’insécurité et le trafic de drogue.
      Mais nous sommes le pays des droits de l’Homme et la poubelle du monde. Donc…


      • Ouais, bon ... faut s'calmer, là ...

        Résultats bénéfiques ? Y compris pour le (la) pauvre touriste qui n’a jamais touché à cette merde de poudre blanche, qui se retrouve avec ça dans son sac, glissé par un(e) inconnu(e) et qui est condamné à mort ?


    • Erin

      Seigneur, qu’est-ce-qu’il ne faut pas lire!


    • Miville

      Les prédicateurs Qatari qui préconisent de violer en toute légalité islamique doivent être tués à vue par le premier citoyen venu.


  2. C’est bien un sujet délicat que voilà.

    Le fait que ce soit un étranger au crime qui accomplisse la sentence me pose problème.
    Punir un criminel de la peine de mort ne me dérange pas. Par contre, celui qui accompli la sentence va devoir vivre avec le fait qu’il a tué un homme (ou une femme !) qui ne lui a rien fait.

    Il va donc falloir trouver des bourreaux insensibles voir sadiques pour accomplir cette sombre tâche. Est-ce que c’est compatible avec une société qui veut éradiquer ses pulsions négatives ?

    C’est pourquoi j’aurais tendance à quand même préférer la perpétuité réélle ( rien n’empêche de donner des médocs si le prisionner les demande…).


    • Ramir

      Citation: ” celui qui accompli la sentence va devoir vivre avec le fait qu’il a tué un homme (ou une femme !) qui ne lui a rien fait.”

      Un peu comme tous le militaire qui tue au combat.
      De plus il existe des techniques à plusieurs bourreaux, comme le peloton d’exécution, qui font que personne ne sait qui a vraiment donné le coup fatal.


  3. Haucourt

    Gee child, you got my vote… 😉


  4. La Gaule

    Les débats sur la peine de mort me rasent.
    Tout ce que vous dites se tient, certes. J’ai presque même envie d’abonder dans votre sens sur bien des points, sauf que tous ceux que vous soulevez constituent en fait l’argumentaire pour une dissertation de bac philo sur le sujet (le bac philo que j’ai passé il y a quarante cinq ans).
    Le cœur du problème ne se trouve pas dans votre inventaire idéal.
    D’abord, l’écrasante majorité des délits qui empoisonnent la vie des gens aujourd’hui ne relèvent pas de la peine de mort, au sens où elle était encore juridiquement appliquée peu avant son abolition.
    Rien que cette simple évidence me pose problème.
    Dans le même ordre d’idée, la majorité des crimes de sang –les 2/3 pour être précis- relèvent encore du passionnel et non de la crapulerie, comme le montre cet article (un trouvé parmi des milliers d’autres, j’en ai rien à secouer du Figaro) :

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/08/01/01016-20100801ARTFIG00207-meurtres-et-assassinats-en-net-recul-en-france.php

    Vous pouvez toujours défendre que « l’exemplarité » de la peine appliquée à Gaston ou Ahmed, massacreurs jaloux de leur femme légère respective, serait sensé dissuader Kevin (le noir) ou Mamadou (le blanc) de casser le col du fémur d’une mémé qui passe, en la faisant tomber pour lui piquer son sac.
    Mais là encore, la logique quantifiable du raisonnement m’échappe. J’ai plutôt l’impression que la délinquance « d’incivilité » (on se marre) a tendance à rejoindre le même niveau dans toutes les sociétés occidentales, qu’il y ait peine de mort ou pas.
    Un autre fait, que connaissent bien les criminologues, est la remarquable stabilité des crimes de sang par rapport à la population globale depuis en gros la seconde moitié du dix neuvième siècle. Il y a là un invariant historique qui permet quand même de s’interroger, vu les transformations considérables qu’ont connues nos sociétés depuis deux siècles.
    Un défenseur de la peine de mort peut donc convoquer ce qu’il veut sauf l’argument statistique. Je conçois que l’on puisse se délecter d’une bonne pendaison ou d’une bonne décapitation (d’ailleurs je suis un habitué de « Best Gore »), mais –à notre époque d’instruction de masse- pas de ne plus savoir compter.
    Seul les guerres, guerres d’état ou guerres civiles, viennent bouleverser cette stabilité statistique. Bon… Compte tenu de ce que cela peut coûter au contribuable, je ne retiens pas cette solution non plus comme la meilleure.
    Pour me résumer, un défenseur de la peine capitale comme vous, peut avoir raison philosophiquement sur toute la ligne, il n’en aura pas moins pratiquement raison que sur un aspect minoritaire du problème de la criminalité petite et grande en général.
    En cas de rétablissement, On pourrait bien sûr étendre la sanction non plus aux crimes, mais à l’ensemble des délits, disons tout ce qui mérite une pénalité égale une durée de deux à cinq ans de prisons.
    Moi, je n’ai rien contre non plus. Je n’arrête pas d’ailleurs d’imaginer des scènes d’exécution publique savoureuses tant en observant les comportements quand je prends les transports en commun qu’en lisant le journal.
    Par contre cela risque de poser un sérieux problème d’ordre public, puisque cela obligerait à envoyer à la potence ou à la seringue un certain nombre de contrevenants considérés comme « moins » répréhensibles dans notre imaginaire moderne libéral. Tout ce qui concerne les délits économiques par exemple.
    Pourtant un beau trader véreux ou une belle gestionnaire de portefeuille vénale qui tire la langue, cela devrait valoir le coup !
    Le mieux serait bien sûr de revenir aux saines conceptions du libéralisme anglo-saxon d’origine, de Locke à Mandeville, et considérer la peine de mort avant tout comme un objet de stabilisation pour les gueux, mais cela risque de faire désordre à « tout le monde en parle ».
    Dans l’Angleterre des années 1830, on pendait encore des enfants de douze ans pour des histoires de pain volé.
    Et puis, on aura l’air de quoi vis-à-vis des iraniens avec leurs grues de chantier macabres ?
    Tout ceci pour vous démontrer que l’on peut être infiniment plus féroce que vous et ne pas voir d’utilité concrète tangible à la mise à mort organisée.
    Et d’abord, qui vous dit que les criminels occis vont en enfer ? Et qui vous dit que le bon dieu, des chrétiens et des musulmans, n’est pas encore plus con qu’un sociologue de gauche qui va au concert de Yannick Noah ?
    Suivant le principe que l’on n’a qu’une vie, pour jouir autant que pour expier et en chier, je persiste à croire que la mort civile et sexuelle stricte, jointe à l’exploitation de la force de travail à titre de dédommagement social, constituent la meilleure solution au détriment du criminel.

    Accessoirement, vous auriez pu trouver une autre illustration que celle des pendus de Chicago en 1887. Les Rosenberg par exemple (au hasard).
    Tous les historiens sérieux ont démontré depuis longtemps que ces quatre pauvres types d’anars benêts n’étaient pour rien dans le massacre d’Haymarket Square en 1886, lequel avait justifié leur condamnation à mort.
    Leur procédure de réhabilitation a d’ailleurs été acceptée par le gouvernement de l’Illinois –alors compétente pour la question- à peine six ans après l’exécution de la sentence.
    Ou alors vous l’avez fait par provocation. Mais il y a des provocations qui tuent les démonstrations.

    Merci d’être passé et bonne continuation.


    • Ouais, bon ... faut s'calmer, là ...

      “Je n’arrête pas d’ailleurs d’imaginer des scènes d’exécution publique savoureuses tant en observant les comportements quand je prends les transports en commun qu’en lisant le journal.
      Par contre cela risque de poser un sérieux problème d’ordre public, puisque cela obligerait à envoyer à la potence ou à la seringue un certain nombre de contrevenants considérés comme « moins » répréhensibles dans notre imaginaire moderne libéral. Tout ce qui concerne les délits économiques par exemple.
      Pourtant un beau trader véreux ou une belle gestionnaire de portefeuille vénale qui tire la langue, cela devrait valoir le coup !”

      Ok. Donc pour un oui ou pour un non, qu’il y ait eu effusion de sang ou pas, c’est la mort ? Bravo … (ironique) En gros, depuis l’antiquité et l’ami Dracon, depuis les excès de la “Révolution” Française, nous n’aurions fait aucun progrès ?


    • Thierry

      Vous étés génial 🙂 ! vous m’avez fais rire du début a la fin tout en m’instruisant !! Merci


    • Alelouia

      Bonsoir.
      il m’est très plaisant de lire un billet d’une belle intelligence !!!
      Merci


  5. nitro

    Il y a un truc qui me fait rire :

    un opposant de la peine de mort dit toujours que la peine de mort n’est pas bien pour x raisons, etc…

    Mais quand un meutre arrive sur l’un de ses proches, l’oppossant, sur le coup de l’émotion, devient partisan de la peine de mort ! hé hé hé


    • La Gaule

      (Tiens, j’avais pas vu cette perle !)

      Apparemment t’as pas du foutre beaucoup les pieds dans des procès d’assise.

      La dignité de certaines personnes, fidèles à leurs convictions même dans l’émotion la plus brûlante, fait partie des choses qui m’ont aidé à forger les miennes, de convictions, et cela sans mépriser celles des autres.

      Je ne méprise pas non plus les gens qui se marrent de leur connerie. Ils auraient même tendance à me faire rire aussi.

      Hi ! Hi ! Hi !


    • pi31416

      “quand un meutre arrive sur l’un de ses proches”

      Ça a l’air d’être courant chez vous, les meurtres, et pas qu’un peu. Donc, de deux choses l’une, soit vous êtes mort, soit vous racontez des bobards.


  6. pi31416

    La Gaule: “(le bac philo que j’ai passé il y a quarante cinq ans).”

    Quasiment comme moi, tenez, à un ou deux ans près. Ce qui m’amène à une réflexion tout-à-fait hors sujet. La proportion de branlette intellectuelle à laquelle j’ai été soumis pour décrocher ma peau d’âne, condition signée canon (comme dirait ma concierge que je n’ai pas) pour être admis à suivre des études supérieures.


  7. Pacem

    La peine de mort devrait avoir comme seul souci de débarrasser les nuisibles irrécupérables de la société (pas plus d’une dizaine de faits en France par an, qui rélève de la peine de mort). En fait, ce serait même digne d’une société plus évoluée, que de savoir se séparer des mauvais fruits.
    Pour cela, il faut bien sur un système judiciaire sans failles : c’est pourquoi je suis pour la peine de mort en France, et bien évidemment contre cette peine aux US.


    • Hkter

      Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre… Pacem tu devrais relire deux trois fois ce que La Gaule écrit dans son commentaire. Il conclut le débat de l’éternel peine de mort.

      Et à titre d’exemple d’une société parfaite comme les fourmis, elles possèdent leurs mauvais fruits. Ce n’est pas pour autant qu’ils sont exécutés.


  8. Bravo Aldo pour la pertinence de ton analyse au fil de tes vidéos !
    Ton recul d’exilé fait de toi un citoyen du monde avec ce regard de l’aigle qui caractérise l’élévation de conscience.
    En tant que chercheur de vérité historique depuis 15 ans, à la suite de 15 ans de voyages, j’ai du passer par l’écriture d’un roman-réalité pour partager avec le plus grand nombre un état des lieux en totale résonance avec ta compréhension de la situation planétaire.
    De la paléontologie (tout aussi mensongère que l’histoire) à la géopolitique, en permettant au lecteur “to think out of the box” mon ouvrage “Eveilleurs de l’Aube” couvre les 5 continents et en apportant de nouvelles pièces au puzzle de cette vision fragmentée permet à notre humanité schizoïde d’accéder “at the Big Picture”. Sorry to sound selfish ; – )
    Je tiens à te féliciter, cher Aldo, pour ton engagement au service de la lumière, Noor, qui l’emportera sur l’ombre, pour autant que nous parvenions à l’effet de seuil… Nous en approchons chaque jour un peu plus et tu apportes un sang neuf à cette noble entreprise, sois ici remercié pour ton action d’Eveilleur de l’Aube.

    Salik de Bonnault (auteur de Eveilleurs de l’Aube disponible sur: http://www.amazon.fr/Eveilleurs-lAube-Mr-Salik-Bonnault/dp/2746658895/ref=sr_1_fkmr1_2?ie=UTF8&qid=1391305954&sr=8-2-fkmr1&keywords=%22Eveilleurs+de+l%27Aube%22 )


  9. Y'a un Z mais je sais plus où

    Le seul souci, pour moi, c’est le risque non nul des erreurs judiciaires. Imaginez vous recevoir un jour ce type de courrier : “Au nom de la république, nous vous signifions nos regrets, nos excuses blah blah blah pour l’erreur blah blah blah blah. Nous comprenons que rien ne pourra jamais blah blah blah blah mais sachez que blah blah blah blah et que la marche de la justice parfois blah blah blah blah. La dépouille mortelle de votre blah blah blah sera transférée au panthéon et nous réitérons blah blah blah”. Être de la famille, le compagnon, la femme d’une personne qui serait exécutée à tort, ça vous plairait ?


  10. vivi1492

    Oui, le MAL existe. Il suffit de parcourir le web pour tomber sur des articles qui parlent de personnes séquestrées, torturées et parfois tuée (découpées en morceaux, cuites…). Les motivations des criminels : l’argent ou la jalousie. Les criminels sont parfois très jeunes. Evidemment, si cela arrivait à quelqu’un de mon entourrage, je ne vous dis pas quel serait mon désir de vengeance. Ceci dit, la peine de mort est un instrument de terreur entre les mains d’un gouvernement, d’un état qui peut ainsi contrôler toute opposition. Quant on voit que certains politiques ne respectent pas les lois eux-mêmes, on peut douter sur leur utilisation rationnelle d’un tel pouvoir.


  11. vivisansterre

    Pourquoi je ne suis pas pour la peine de mort !
    Il y a d’abord la faillibilité du jugement humain. Et si l’accusé était innocent ?
    Ensuite, parce que le pouvoir de donner la mort est une arme d’un gouvernement. Elle sert à faire régner la terreur en sachant que ce dernier peut l’utiliser légitimement à notre encontre pour imposer son autorité, voire sa dictature.


  12. laurent

    je pensais avoir ne reponse sur cette assertion la..
    que neni.. la reponse part en couille, & ne repond pas du tout a l idee de l erreur judiciaire irrecuperable, or c bien de cela qu il est question..

    La Peine de Mort pour les Innocents

    Beaucoup de gens disent : je suis contre la peine de mort parce que je ne veux pas qu’on tue des innocents. Oh, s’ils pouvaient juste mesurer l’infâme contradiction de leurs propos. Du moment qu’on épargne la vie des pires monstres de notre société, on peut compter sur leurs amis et leurs admirateurs pour les remettre à la rue au plus vite. La pulsion de mort qui les a poussés à tuer la première fois, les poussera à tuer encore.

    Rien qu’en France, combien de victimes innocentes sont assassinées par des récidivistes libérés après avoir déjà tué ? Dans ce cas, la peine de mort n’a été que déplacée. La vie épargnée du tueur coute leurs vies à des innocents. Encore une fois, les criminophiles méprisent les victimes et trouvent totalement normal qu’elles aient à payer de leurs vies pour satisfaire les horribles fantaisies des monstres prédateurs. Pour eux, la joueuse violée, torturée puis égorgée n’est qu’un sous-produit logique mais acceptable.


  13. Eddy K

    Cela a été démontré statistiquement : un criminel condamné à mort et exécuté ne récidive jamais.


  14. Michel houart

    Je suis en faveur de la peine de mort des assassins , des corrompues, des pédophiles aucune pitié envers les complices quit votent en leurs faveurs



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *