La photo du jour: “Open or Die”

Menace claire.

Posted in CRISE | Tagged | Leave a comment

Le Français abattu semait la terreur à Bali

Bali-4

Dans les semaines avant la fusillade mortelle, les habitants de la région de Badung au sud de Bali exprimaient leur inquiétude sur les réseaux sociaux. Les journaux locaux avaient publié des articles au sujet de ce Français qui terrorisait la population. Amokrane Sabet, 49 ans, circulait avec un couteau de cuisine afin d’établir un nouvel ordre. Dans les restaurants et autres commerces, il se servait puis partait sans payer. Peu à peu, tous les établissements l’avaient mis sur liste noire mais beaucoup le servaient sous la menace.

Un restaurateur raconte que sa présence et son comportement incommodaient les touristes qui partaient. Une fois, il a abordé un couple pour dire à l’homme « ta femme est jolie, tu me la prêtes pour un petit moment ? ».

Bali-1

Plus de 2 mois avant la fusillade, un habitant inquiet pose des questions…

 

Avec ces bras énormes bras arborant des tatouages de type « Djihad » ou « Illuminati » et sa détermination à tuer à la moindre contrariété, ce Français faisait peur même à la police locale. Cet état de choses dura pendant deux ans jusqu’au jour où son permis de séjour arriva à expiration. Malgré plusieurs lettres d’avertissement, il va ignorer l’administration ; probablement certain que personne n’osera s’approcher de lui.

Le lundi 2 mai 2016, de nombreux agents de police arrivèrent à son domicile pour l’interpeller en vue d’une expulsion. Etonné qu’on ose questionner son autorité, il sortit dans la rue avec son couteau et commença à tenir des propos incohérents. Plusieurs personnes filment la scène (video).

Soudain, Amokrane Sabet fonce sur les agents de police et ceux-ci commencent à tirer. N’ayant pas l’habitude des situations de violence extrême, les agents étaient équipés de fusils à balles de caoutchouc. Ces dernières rebondissent sur lui sans trop d’effet alors qu’il fonce prêt à tuer. Il parviendra à faire une victime : un policier de 39 ans reçoit plusieurs coups de couteau et décédera plus tard à l’hôpital.

Le forcené finit par tomber au sol. Il reste sur le dos et bouge encore. Il n’est que blessé. Soudain, un coup de feu au son différent est entendu. Le tireur est en dehors du champ de la camera mais devait être muni de balles réelles. Le Français s’arrête de bouger net. Il vient d’être abattu. La version des autorités – soutenue par un rapport d’autopsie – indique qu’il est mort après qu’il soit tombé sur son propre couteau.

Le 13 mai, après son arrivée à Bali et rencontré le Consul de France, la famille a embarqué le corps à destination de l’Algérie afin de l’enterrer (source).
Bali-3

 

(source, source)

Posted in ACTU | Tagged , , | Leave a comment

92% des Saoudiens estiment que Daesh est en conformité avec les valeurs de l’islam

Dubai – “Raai al Yaoum” – Un sondage réalisé sur les réseaux sociaux a montré que 92% des Saoudiens estiment que l’organisation Daesh / ISIS “est en conformité avec les valeurs de l’islam et de la sharia islamique”.

Ces résultats vont à l’encontre des efforts de Ryad qui cherche à contrer les idées de ce groupe extrémiste qui contrôle des zones immenses en Syrie et Iraq.

L’Etat Saoudien, par le biais de la campagne de déradicalisation “Sakina”, a annoncé son intention de réaliser un sondage scientifique pour connaitre la position de la rue vis à vis du groupe Daesh / ISIS.

Monsieur Abd al Mouniim al Machouh –  le directeur de la campagne “Sakina” qui dépend du ministère des Affaires Islamiques et de la Prédication – a déclaré à un journal local que des sondages allaient être conduits sous contrôle académique et s’étaler sur une durée de 1 à 2 mois

L’Arabie Saoudite craint que les combattants de Daesh / ISIS ne réalisent des opérations éclair sur son sol.

(Traduit de l’Arabe par Aldo Sterone)

Original en Arabe : (article de 2014, jamais traduit avant)

 

 

Posted in ACTU | Tagged , , , | Leave a comment

Un migrant massacre un couple en Italie

Un crime sordide a eu lieu dans la ville de près Catania en Sicile. Un demandeur d’asile de 18 ans, Mamadou Kamara, a égorgé un homme de 68 ans et  de violé sa femme de 70 ans [source]. Cette dernière a trouvé la mort en se jetant par la fenêtre pour lui échapper.

La ville a transformé une ancienne base américaine en un centre d’accueil pour refugiés qui arrivent par la Lybie. Cette base de Mineo est devenue aujourd’hui le plus grand centre de triage de demandeurs d’asile en Europe. Plus de 3200 migrants y attendent que l’administration décide de leur sort. Comme ils sont libres de circuler, beaucoup se tournent vers des passeurs qui leur vendent de faux papiers pour rejoindre la Suède, la Norvège ou les Pays-Bas.

D’après la presse italienne, Mamadou Kamara a été « secouru » en Méditerranée le 8 juin dernier. Dans la soirée du samedi 29 aout, il a marché une dizaine de kilomètres jusqu’au village de Palagonia. Là, il s’est introduit chez le couple Mme & Mr Solano. Après avoir égorgé le mari, il s’est attaqué à la femme qui s’est défenestrée pour lui échapper. Il vola un téléphone mobile, un ordinateur portable, un appareil photo et un pantalon. A son retour au centre, son sac fut fouillé et le butin attira l’attention de la police qui le mit en état d’arrestation.

Réagissant à la  nouvelle du double meurtre, le directeur du centre de Mineo déclara : « s’il s’avère que si c’est lui qui a commis ce crime, nous avons une double tragédie. Une tragédie pour les gens morts et une autre pour l’intégration. Nous avons parlé aux migrants du camp et ils se dissocient de ce crime. Pour chaque pas que nous avons fait en avant pour l’intégration, cette tragédie nous remet dix pas en arrière ».

migrant-massacre-couple-Italie-2

Les victimes étaient des ouvriers italiens qui avaient passé toute leur vie à travailler dans une usine Mercedes en Allemagne puis étaient revenus en Sicile pour passer leur retraite.

D’après la police scientifique, il est possible que d’autres migrants aient participé au crime.

Un proche a déclaré au journal turinois « La Stampa » que « ces gens n’auraient pas dû mourir comme ça égorgés comme des moutons ».  Pour Giorgia Meloni, un proche de Silvio Berlusconi, l’instigateur du crime est l’Etat italien. Il a également exhorté les autorités à fermer « le putain de centre de Mineo ».

[source, source, source, source]

Posted in ACTU | Tagged , , , | 7 Comments

Pour ne pas passer pour un raciste, un policier se laisse massacrer

Un officier de police de Birmingham, Alabama, a préféré se laisser désarmer et passer à tabac par un suspect que de se defender et passer pour un raciste.

D’après CNN, l’officier avait arrêté un véhicule avec deux suspects à son bord d’avant d’appeler les renforts. L’un des occupants de la voiture est descendu et a avancé vers le flic. Ce dernier, tétanisé par la peur d’accusation de racisme choisit de ne pas bouger. Le suspect le désarma puis le frappa violement avec sa propre arme.

Policier-Birmingham-Alabama-1

Exemple de Tweet…

Alors que le policier gisait inconscient dans son sang, les habitants du quartier commencèrent à le photographier et partager des messages moqueurs sur les réseaux sociaux. Les responsables de la police de Birmingham qualifient la réaction de la foule d’absolument « inhumaine ».

Les blessures sont tellement graves que l’agresseur sera poursuivi pour tentative de meurtre sur le policier. Un des collègues de ce dernier a expliqué comment maintenant la peur des medias et des manifestations devient un frein important.


Policier-Birmingham-Alabama-3

L’agresseur

Pour sa sécurité et la sécurité de sa famille, la police a décidé de ne pas diffuser le nom de l’officier.

[source, source, source]

Posted in ACTU | Tagged , , | 3 Comments

Allemagne: jupes interdites pour cause de réfugiés

La logique migratoire en Europe, veut que la société d’accueil change immédiatement pour s’accommoder aux valeurs des nouveaux arrivants. Voici une petite venant d’Allemagne où des réfugiés syriens musulmans débarquent dans un village. Afin d’éviter les malentendus, euphémisme pour viols, harcèlement, agressions sexuelles, on demande aux filles de s’habiller islamo-compatible. Le musulman n’ayant – par définition – aucune volonté propre, il faut changer le monde autour de lui pour éviter qu’il ne commette des crimes. Dans ce contexte, on peut imaginer que si une fille se fait violer alors qu’elle portait une jupe courte, ça sera officiellement elle la fautive. Dire aux réfugiés « vous arrivez chez-nous. Ici on respecte la femme et c’est pour ça que nous ne sommes pas dans le même état que votre pays d’origine » serait raciste. La suite ? Du hallal pour tout le monde ? Ne pas manger durant le ramadan ? Cacher les drapeaux ? 

Allemagne – Un lycée en Bavière a envoyé une circulaire aux parents d’élèves pour leur demander de faire attention à la tenue vestimentaire de leurs filles. L’administration leur demande d’éviter les jupes courtes ainsi que les habits transparents. Raison : un centre d’accueil de réfugiés syriens ouvre près de l’établissement.

Dans un premier temps, les services académiques ont fermé le lycée et relocalisé les cours de secondaire dans une école primaire située un peu plus loin.

Dans sa lettre, le proviseur explique : les syriens sont majoritairement musulmans [notez : ce sont les chrétiens / yazidis / kurdes qui se font massacrer] et parlent Arabe. Les réfugiés sont marqués par leur propre culture. Comme l’école est proche de l’endroit où ils résident, des habits modestes doivent être portés pour éviter les différences. Les tops transparents, shorts ou minijupes peuvent causer des malentendus.

D’après le journal Die Welt, la circulaire s’applique aux filles dès la 5eme classe, c’est-à-dire 10 ans environ.

Le directeur explique que les photos et les regards sont à éviter. Les remarques racistes « ne seront pas tolérées

Les parents semblent avoir bien pris la lettre.

[source, source]

Posted in ACTU | Tagged , , , , | 42 Comments

GPA: Le Sort des Bébés Invendus

Ou les Horreurs de la GPA Commerciale

La marchandisation des enfants donne des situations dramatiques. Elles sont assez prévisibles si on compare avec des situations parallèles dans le domaine du commerce habituel. Imaginez que vous téléphonez pour commander une pizza. Au moment de la livraison, on vous apporte deux pizzas et une note doublée. Pardon, mais le chef en a enfourné deux par erreur. La majorité des clients refuseraient la seconde pizza et se contenterait de prendre le produit de leur commande initiale.

Ça marche ainsi avec toutes les marchandises. Le bébé humain est considéré comme marchandise par des occidentaux sans âme, sans morale et sans limites comme le sont habituellement les Nations en fin d’Histoire.

Un cas nous vient d’Inde où des femmes produisent des bébés pour des clients occidentaux qui – avec la complicité de leurs autorités locales – les importent et deviennent leurs parents le plus officiellement du monde. Des Australiens achètent la production d’un bébé à une femme habitant Delhi. La nature étant ce qu’elle est, elle produit des jumeaux, un garçon et une fille. Comme ils avaient déjà un garçon et n’avaient pas besoin d’un autre, ils décident de prendre la fille et abandonnent son frère jumeau [source]. Il pourra toujours être vendu à d’autres ou mis à la rue pour mendier. De toute façon, quand vous refusez une pizza, vous ne vous préoccupez pas trop de son sort. [source]

Un couple d’Américains dans une situation similaire n’ont pas été par quatre chemins, ils ont demandé à la mère porteuse d’avorter l’un de fœtus parce qu’ils voulaient un seul. L’affaire se termina devant la justice comme le sont souvent les litiges sur les produits et services. [source]

La marchandise défectueuse connait un sort similaire. Qui n’a pas déjà retourné un produit défectueux commandé en ligne ? Des Australiens ont commandé un bébé à une femme en Thaïlande. Elle fait encore des jumeaux. C’est les aléas de l’insémination artificielle. La fille a l’air ok et les clients en prennent livraison. En même temps, le garçon il a l’air un peu détraqué. Ils l’abandonnent et partent. L’internet se mobilise pour lui et 100’000 dollars sont mis dans une cagnotte pour lui assurer soins et éducation. [source]

Certains produits peuvent être délivrés tout de suite. Quand vous commandez une pizza, elle arrive 30 minutes plus tard et vous avez toujours faim. Les bébés ne sont pas stockables, ils doivent être produits de A à Z à la commande. Neuf mois c’est long. Le magazine People [source] rapporte le cas d’une animatrice / actrice américaine qui a commandé un bébé puis une fois qu’il est né, elle n’en voulait plus. Dans l’intervalle, elle avait divorcé de son mari  et ne voulait plus de cette chose conçue avec lui [source]. Dans l’état actuel des lois, il n’est pas possible d’euthanasier les invendus. L’agence qui a organisé le deal se retrouve avec un bébé sur les bras et attaque en justice : c’est que ça crie la nuit et ça bouffe tout le temps ! Il faut bien que quelqu’un paye.

En 2014, une Anglaise a refusé de prendre livraison d’un bébé en disant que : « personne ne voudrait de ce putain de légume ». [source]

A Suivre…

Posted in ACTU | Tagged , , | 2 Comments

Danemark : 90% des demandes d’asile sont approuvées

Asile-Danemark

Le chiffre du jour nous vient du Danemark où cette année 90% des demandes d’asile ont été approuvées. A moins de le faire exprès, il est pratiquement impossible de se faire refuser l’asile dans ce pays.

En 2004, alors qu’un Gouvernement conservateur était au pouvoir, seules 10% des demandes avaient une chance d’aboutir. Cette année 2015 le pays a vu un renversement de la situation avec la gauche au pouvoir.

[source]

Posted in ACTU | Tagged , | Leave a comment

Asile: l’Australie négocie avec l’Iran pour qu’il reprenne ses ressortissants

Les autorités australiennes, sous la houlette de la ministre des affaires étrangères – Julie Bishop (en voile) – viennent de rencontrer une délégation officielle venue d’Iran. La négociation porte sur l’immigration. Canberra pourrait offrir quelques bourses d’études et même faciliter les visas touristiques pour les ressortissants de la République Islamique. En échange, l’Iran s’engage à reprendre ses citoyens déboutés de leurs demandes d’asile [source].

Plus de 466 requérants déboutés croupissent dans les prisons australiennes depuis 2 ans pour certains d’entre eux. Leur retour pose une équation difficile. En effet, même si une personne n’est pas menacée dans son pays, une fois qu’elle demande l’asile ailleurs et accuse ses autorités de tortures et autres violations, elle peut devenir réellement menacée. L’Iran est connu pour réprimer ses citoyens qui vont s’épancher à l’étranger puis sont retournés manu militari. Ils peuvent être interrogés et leurs passeports confisqués pour les empêcher de voyager dans le futur.

Le but des australiens est d’assurer que tout se passe dans le respect des règles du droit international. C’est-à-dire obtenir un engagement ferme de la part de l’Iran à reprendre ses expulsés sans les soumettre à des violences inutiles. A ce stade, l’Australie aura la capacité de les retourner facilement et en échange elle pourra suivre une politique plus souple sur les visas liés à des déplacements légitimes. Ce deal semble avoir une valeur ajoutée pour les deux parties.

En plus de craintes liées au terrorisme importé par cette immigration, l’Australie se réveille au cout exorbitant qu’elle représente. En effet, beaucoup de ces réfugiés sont dits « économiques » dans le sens où ils fuyaient la pauvreté en premier lieu. Ceci veut dire qu’ils n’ont pas de qualifications académiques ou professionnelles leur donnant des chances crédibles d’intégration dans une économie compétitive où même les natifs ont du mal à trouver leur place. Il faut ajouter à cela que beaucoup de ces migrants ont un attachement paradoxal à une culture d’origine qui ne leur a rien donné. Ou qu’ils aillent, cette culture continue à agir – parfois pendant des générations – en frein empêchant toute intégration sociale ou économique.

Quand ils sont sur des embarcations de fortune, beaucoup de migrants sont dans l’attitude mentale de « plutôt mourir que de revenir » mais ceux qui arrivent au bout du tunnel à obtenir une nouvelle donne basculent dans le « plutôt mourir que de m’intégrer ».

Le résultat net est que pas mal de ces personnes, quand elles restent, fondent des foyers mal ajustés socialement et économiquement. Même les nouvelles générations sont embrigadées par leurs ainés qui veulent leur faire revivre tous leurs déchirements et leurs propres échecs.

D’après les statiques US, chaque famille pauvre coute à l’Etat dans les $60’000 par an [source]. Ceci est une moyenne qui va inclure les aides sociales, médicales, logement… etc. L’Italie a vu le débarquement de 3300 personnes en une seule journée en mai 2015 [source]. Rien que ces personnes si elles sont relogées dans les villages français comme le suggère Raffarin, le cout annuel des foyers constitués sera de l’ordre de 3300 x 60000 USD soit 200 millions de dollars par an. C’est le cout annuel d’une seule journée d’immigration incontrôlée. Sur un an, on parle d’une ardoise de 72 milliards par an qu’il faudra payer pendant des décennies.

On comprend que Cambera préfère établir un fond pour aider des jeunes étudiants à s’instruire puis aider leur société d’origine.

Posted in ACTU | Tagged , , , , | 1 Comment

Que fait-on du chargement quand on trouve des migrants dans le camion ?

Que doit-on faire avec la nourriture que transportent les camions où on trouve des « migrants » ? Chaque jour, la police découvre des clandestins dans des camions à destination de l’Angleterre. Ils profitent du moindre arrêt ou ralentissement  pour forcer les portes et se glisser au milieu de la marchandise. Parfois, selon la durée du voyage, ils sont obligés de se soulager dedans également. Certains prennent place en Espagne !

Les acteurs de l’industrie alimentaire viennent de se rencontrer Theresa May (équivalent du Ministre de l’Intérieur) pour exprimer leur inquiétude sur ce phénomène grandissant. En effet, chaque mois près de 3 millions d’Euros de nourriture fraiche doit être détruite [source]. Une fois qu’on trouve des clandestins au milieu de la marchandise, celle-ci est classée comme contaminée et tout le chargement finit à la poubelle. Selon les règles sanitaires en vigueur, il suffit de trouver une seule personne dans le véhicule pour devoir tout jeter [source]

Cette perte sèche se reflète directement sur le prix des produits alimentaires sur le rayon. C’est donc le consommateur qui finit par payer les dégâts.

Certaines compagnies de transport ont changé de route pour éviter Calais et d’autres se sont complètement retiré de ce marché. Par contre, de nombreux petits transporteurs n’ont pas le choix. Ils doivent continuer à tout prix. En plus des dégâts sur la marchandise, les camionneurs risquent une amende très lourde par passager clandestin découvert. L’infraction est constituée même si le chauffeur ne savait évidemment pas qu’il y avait des personnes à bord.

Cette situation risque de causer beaucoup de dégâts économiques à Calais également. Cette région reçoit près de 10 millions de touristes Anglais par an. Ils viennent faire des achats dans les magasins de locaux et repartent dans la journée. Les agences qui organisaient ces sorties commencent à se montrer frileuses devant l’insécurité croissante et annulent les programmes vers la France. [source]

[source], [source], [source]

Posted in ACTU | Tagged , , | Leave a comment