Un terroriste en burqa a été arrêté dans la banlieue de Londres

Un terroriste portant une burqa a été arrêté à Watford dans la banlieue de Londres. Des équipes de déminage ont été dépêchées sur place et ont fait exploser un sac suspect.

Le centre de la ville a été évacué et de nombreuses routes avoisinantes sont encore bouclées pour faciliter le travail de la police. [source]

2015-06-18 21_34_17-Tchad. Attentats suicides _ le port de la burqa interdit _ Courrier internationa

Dans un registre proche, il y a trois jours, un double attentat suicide avait frappé la capitale tchadienne causant la mort de 33 personnes d’après un dernier bilan officiel. L’attentat a été attribué a des islamistes de Boko Haram qui se seraient infiltrés depuis le Nigeria voisin. Le pays a décidé d’interdire la burqa aujourd’hui même.  [source]

Terrorist-Burka-Watford-Burqa

 

 

Localisation de Watford:

2015-06-18 21_36_29-Watford - Google Maps

 

A suivre…

 

 

Posted in ACTU | Tagged , , | 1 Comment

L’Espionnage par Smart Phone

Votre téléphone portable, quel que soit la marque, peut-être utilise comme un appareil d’écoute pour vous espionner. Il vous espionnera même s’il est éteint et même si la batterie est vide.

Le premier ministre de la Nouvelle Zélande vient de déclarer qu’il se débarrasse de son téléphone tous les quelques mois et que même éteint, il ne le prend jamais avec lui lors des réunions « sensibles ». Ainsi, détaille-t-il, lorsqu’il discute de la sécurité nationale avec ses conseillers, le téléphone est toujours loin.

Lors de ses déplacements, si lui arrive de l’oublier dans sa chambre d’hôtel, il doit cesser de l’utiliser le détruire sur le champ. [source]

Comme l’avait révélé Edward Snowden, les téléphones portables ont été utilisés pour écouter au moins 35 présidents et ministres importants de par le monde. Angela Merkel fait partie des victimes [source]. En piratant les téléphones, la NSA cherche à collecter des informations économiques et politiques de premier plan. Imaginez un négociateur de chez Airbus qui va en Chine avec une offre commerciale pour trouver que Boeing a offert la même chose mais avec quelques améliorations de surface.

 

Comment ça marche pratiquement ?

Les smart phones sont des mini-ordinateurs qui interagissent avec vous via un logiciel. Tout ce que vous savez au sujet du téléphone, vient du logiciel. Même pour éteindre, vous n’avez pas un bouton mécanique comme pour une lampe de chevet, mais vous dites au firmware d’éteindre le téléphone et l’écran devient noir quelques secondes après.

Le niveau de batterie : vous ne savez de la batterie que ce que le firmware vous raconte. Il peut vous dire qu’il reste 9% mais vous n’avez pas moyen de confirmer autrement.

On peut vous pousser une mise-a-jour contenant un firmware spécialement conçu pour vous espionner. Ce firmware peut vous mentir sur la batterie. Vous dire qu’elle est vide alors qu’il reste 50% par exemple. Puis, il peut faire semblant d’éteindre le téléphone mais reste allumé et le micro ouvert à enregistrer toutes les conversations autour. Il peut les stocker dans un fichier mp3 et l’uploader quelque part à la meilleure occasion. Par exemple, quand vous êtes en train de charger l’appareil.

Si vous laissez votre téléphone sans surveillance, il est possible qu’une personne en profite pour y installer une application qui vous espionne soit même un firmware contenant tout ce qu’il faut pour cela. C’est pour cette raison que le premier ministre de la Nouvelle Zélande ne laisse rien au hasard.

Posted in MAGOUILLES | Tagged , , , , | 2 Comments

UK/Taxis: Les Clients Peuvent Choisir un Chauffeur Blanc

Une entreprise de taxis de Rochdale « Car 2000 » vient d’offrir la possibilité à ses clients de choisir un chauffeur « local/de souche » ou « blanc ».

Ceci arrive dans un contexte où deux chauffeurs de taxis Pakistanais ont été arrêtés dans le cadre d’une vaste opération contre le viol de gamines blanches par des réseaux « asiatiques ».

Répondant aux journalistes, le gérant de la firme déclara : « C’est un peu fou considérant que la majorité des chauffeurs asiatiques sont nés dans cette ville. Mais c’est le business et nous avons l’obligation de répondre aux demandes de nos clients. Nous avons des prêts bancaires à rembourser »

Depuis le début du scandale, 20 chauffeurs ont cessé leurs activités. L’un d’eux a eu son véhicule détruit et l’autre s’est retrouvé avec un couteau sous la gorge. La compagnie a vu son chiffre d’affaire chuter de 30% suite à cela.

Le patron rappelle que ces chauffeurs asiatiques sont des bosseurs et que « si le public acceptait de s’en approcher pour s’en rendre compte, il ne demanderait pas des chauffeurs blancs. »

Les autorités locales ont déclaré que rien n’interdisait à un exploitant de fournir un type de chauffeurs spécifiques à la demande de la clientèle. Il y a – par exemple – des firmes qui ne proposent que des femmes.

[source]

Posted in ACTU | Tagged , | Leave a comment

Portugal / Immigration : l’UE Finance des Brigades Anti-Rumeur

« N’alimentez pas la rumeur ! » est le nom d’une initiative UE qui arrivera dans de nombreuses villes européennes ce mois-ci.

Elle implique la création de « brigades anti-rumeur » qui auront pour rôle de disséminer des informations positives sur l’immigration et de tordre le cou aux préjugés courants.

Parmi les rumeurs typiques et sans fondement, les affirmations suivantes sont dans le collimateur :

– Les immigrés ne veulent pas travailler

– Les immigrés prennent les emplois des portugais

– Les immigrés vivent d’aides sociales

– Les immigrés sont liés au monde de la criminalité

– Les enfants des immigrés causent des problèmes à l’école

La municipalité d’Amadora qui compte 10% d’étrangers de 41 nationalités a déjà mobilisé des « agents anti-rumeur » qui commenceront à travailler sur le terrain dès ce mercredi 10 septembre 2014.

Le maire de la ville, Carla Tavares, explique qu’on trouvera ces agents dans les écoles et les associations communautaires. Ils expliqueront les tendances comportementales et les habitudes des différentes cultures afin que la population locale se sente moins « perplexe ».

[source]

Posted in ACTU | Tagged , , | 1 Comment

Terroriste Somalien Mort en Syrie : Il Travaillait pour Delta !

La communauté somalienne du Minnesota est sous le choc. L’un de ses membres vient d’être tué en Syrie alors qu’il combattait dans un groupe lié à ISIS/EI. Une douzaine d’autres seraient encore dans les rangs des terroristes.

Abdirahmaan Muhumed [son Facebook], 29 ans, était père de 9 enfants qu’il avait fait avec plusieurs femmes. Il s’impliquait dans la politique de Twin Cities où il vivait, mais n’avait pas de travail d’apres les premiers articles apparus à son sujet. Interrogé par la branche locale de Fox News, Mohamud Noor, le leader de la Confédération Somalienne au Minnesota a expliqué que ce père de famille n’avait pas eu beaucoup d’opportunités dans la vie et avait fini par perdre espoir. [source]

 

Un Employé de Delta !

Aujourd’hui, il est révélé qu’Abdirahmaan Muhumed avait un passeport US et travaillait comme nettoyeur chez Delta à l’aéroport de Minneapolis St-Paul. Il avait une carte lui permettant d’accéder au tarmac et aux avions. Il avait donc obtenu une clearance de sécurité nécessaire pour le personnel des sites sensibles ou à risques. [source, source]

Outre son passage chez Delta Global Services (filiale de Delta Airlines), il avait également travaillé pour Airserv  qui est une entreprise qui fournit des services de nettoyage d’avions, de gestion de passagers et de sécurité ! [source]

Un autre citoyen US, Douglas McCain – converti à l’Islam en 2004 – est mort dans la même bataille qu’Abdirahmaan Muhumed et fréquentait la communauté somalienne du Minnesota. On a trouvé sur son corps 800 dollars et un passeport américain. [source]

Posted in ACTU | Tagged , , | 1 Comment

Allemagne : Héberger les Demandeurs d’Asile chez les Particuliers ?

Les Régions allemandes sont dépassées par le flux des demandeurs d’asile. La grande question est de trouver comment loger les nouveaux arrivants. Les structures d’accueil habituelles sont saturées et les chambres d’hôtel restent un expédient cher et pas viable sur le long terme. La situation est telle que certaines villes, comme Duisburg, on du installer un camp avec des tentes de type « Croix-Rouge ». Cette dernière solution a été tellement critiquée, que ces camps n’hébergent personne pour le moment.

Dans ce contexte, une nouvelle commence à faire son chemin dans la classe politique : et si on hébergeait les demandeurs d’asile chez les particuliers tout simplement ?

Martin Patzelt est un politicien à la CDU. C’est le parti d’Angela Merkel. Sur le spectre politique, on peut le comparer l’UMP français. Monsieur Patzelt a lui-même hébergé de nombreuses personnes à son propre domicile et  invite ses compatriotes à en faire autant. Dans un communiqué, il déclare que les conditions d’hébergements dans les centres d’accueil sont déplaisantes et parfois totalement intolérables.

Le land de la Rhénanie-du-Nord – Westphalie a simplement interdit l’hébergement des demandeurs d’asile chez des particuliers sauf s’il y a un lien de parenté. Pourtant, les autorités locales se disent sous pression et reçoivent régulièrement des appels d’habitants qui veulent des demandeurs d’asile. En tout cas Martin Patzelt se dit prêt à fédérer d’autres parlementaires pour mettre sur pied un arsenal législatif permettant à chaque Allemand qui le désire d’avoir son refugié à domicile. [source]

Posted in ACTU | Tagged , , | 4 Comments

Le Culte d’Isis : Nombreux Musulmans des Pays Bas Affichent leur Soutien

Depuis des décennies, les islamistes ont tenté de justifier leurs exactions en utilisant deux excuses répétées ad nauseam :

– Nous nous défendons. Ce sont les autres qui nous attaquent. Notre religion nous interdit d’aggresser

– Les massacres ? Ce n’est pas nous, c’est les autres qui les font pour nous accuser. Jamais un musulman ne commet de massacres parce que le Coran dit que celui qui a tué une seule vie c’est comme s’il avait tué l’humanité entière.

Les attaques de grande ampleur que subissent la Syrie et l’Iraq viennent dévoiler la vraie nature des islamistes. Quand des groupes composés de marocains, d’algériens et de tchétchènes massacrent des militaires syriens en Syrie se pose la question évidente : qui est chez-lui et qui est l’agresseur ?

Pareil en Iraq : des Iraquiens sont transportés comme du bétail dans la benne d’un camion puis exécutés en masse par des étrangers. Qui est dans son pays et qui est l’agresseur ?

Durant les années 90 des massacres gratuits et insensés avaient été commis contre les populations civiles. Rien qu’à Bentalha, en septembre 1997, plus de 400 habitants ont été égorgés en une seule nuit. Hommes, femmes, nourrissons… personne n’a échappé au bain de sang. Les islamistes ont toujours à demi-mot accusé les forces de l’ordre d’avoir perpétré ce genre d’exactions afin d’accuser les innocents combattants de l’islam qui ne feraient pas de mal à une mouche. A l’époque, il n’y avait pas encore les smartphones et les sites internet de partage de vidéos. Aujourd’hui, la donne a changé et les questions ne sont plus permises. Les tueurs filment leurs crimes et les diffusent en ligne. Et là, pour ceux qui avaient des doutes encore, on voit qui aime massacrer, tuer, voir le sang humain, torturer, manger des organes, jouer avec des têtes humaines… Et ce sont, sans surprise, les islamistes. On peut facilement remonter aux massacrer passés, qui n’ont pas été filmés, et on retrouve leur même signature.

 

is-A

 

 

is-B

 

is-C

Quand les photos des abus contre les prisonniers d’Abu Ghraib sont apparues en 2003, tout l’Establishment militaire US a été secoué. Des condamnations allant jusqu’à 10 ans de prison ont été prononcées et tous les protagonistes ont été déshonorablement déchargés de l’armée. A l’époque, beaucoup de gens dans le monde Arabe et en Occident avaient – à juste titre – exprimé leur dégoût et leur réprobation. Aujourd’hui, alors que des civils, des militaires et des prisonniers sont tués en masse, c’est soudainement le silence dans le camp Arabe. Mieux encore, il y en a qui soutiennent et n’hésitent pas le montrer.

Voici un florilège d’images qui ont été diffusées sur twitter. Elles expriment toutes leur soutien aux terroristes d’Isis. Dans certaines il y a des enfants qui sont embrigadés dans ce cycle de violence dès leur jeune âge. Il y aussi des passeports marocains, turcs et néerlandais pour ceux qui ont la double nationalité. Ils ont aussi fabriqué un passeport Isis noir avec l’inscription étonnante : « Allah est le prophète de Mohamed » (Allah Rassoul Mohammed). Pour eux, finis la Syrie et l’Iraq, on construit un Etat islamique sur les terres d’un autre peuple…

 

 

is-1

Drapeau djihadiste signifiant terreur, massacre et occupation affiché dans la rue aux Pays Bas

 

 

is-2

 

 

is-3

 

 

is-4

 

 

is-5

 

 

 

is-6

Enfant embrigadé – Remarquez le t-shirt

 

 

is-7

 

 

is-8

« Votre frère vous soutiens depuis la Belgique »

 

 

is-9

 

 

is-10

 

 

 

is-11

 

 

 

is-12

 

 

 

is-13

Passeport des Pays Bas (= Je colonise ce pays / Je peux frapper ce pays)

 

 

is-14

 

 

 

is-15

 

 

 

is-16

 

 

 

is-17

 

 

 

 

is-18

 

 

 

is-19

Passeports du Maroc et des Pays Bas. Remarquez le passeport d’Isis signifiant : l’Iraq et la Syrie n’existent plus. Nous massacrons leurs peuples et nous prendrons leurs terres au nom de notre religion.

 

is-20

Dessin d’enfant

 

 

is-21

 

 

is-22

 

 

 

 

is-23

 

 

is-24

Passeports Maroc et Pays Bas

 

is-25

Menace à peine voilée : grande place aux Pays Bas, les gens qui marchent sans savoir qu’un terroriste est là.

 

 

is-26

Prise au resto “La Place” (Kalverstraat 203, 1012 XC Amsterdam, Pays Bas)

 

is-27

 

 

is-28

 

 

is-29

Passeports Turquie / Pays Bas (= Je peux attaquer de l’interieur)

 

is-30

 

 

is-31

 

 

 

 

 

is-32

 

 

 

is-33

Posted in GUERRES | Tagged , , | 12 Comments

Une Journaliste du Guardian Appelle au Viol d’Enfants sur Twitter

Un des problèmes de notre monde d’aujourd’hui, c’est que les terroristes, les pédophiles et autres personnes considérées comme du gibier de potence il y a peu, avancent de manière décomplexée et donnent même des leçons de morale

Voici donc une journaliste du Guardian, Rana Kabbani, qui appelle ouvertement au crime de guerre, au terrorisme et la pédophilie en un seul tweet.

Le texte dit qu’il faut torturer Bachar el Assad tous les jours et violer sa femme et ses enfants devant lui.

Voici donc la famille qu’elle souhaite torturer et violer. Ses amis d’Al Quaida qui pratiquent ces crimes au quotidien seront certainement volontaires.

 

Le profil de la journaliste est disponible à cette addresse
http://www.theguardian.com/profile/rana-kabbani

 

Au cas ou ils le retirent, j’ai demandé au site Wayback Machine de l’archiver:
http://web.archive.org/web/20140212082947/http://www.theguardian.com/profile/rana-kabbani

 

Voici une capture d’écran de son profil au Guardian:

 

L’adresse du tweet est ici. Le lien marchait au moment de la publication de cet article:

https://twitter.com/RanaKabbani54/status/398224246180446209

 

Posted in GUERRES | Tagged , | Leave a comment

Otages Ghislaine Dupont et Claude Verlon: Que s’est-il passé au Mali ?

Cette semaine, deux journalistes Français ont été tués au Mali. Ghislaine Dupont et Claude Verlon travaillaient pour Radio France Internationale et en étaient à leur seconde mission au pays quand un piège fatal s’est refermé sur eux.

Coïncidence étrange, cette même semaine l’Etat français obtenait la libération de quatre otages retenus depuis trois ans au Niger. D’après les chiffres qui circulent officieusement dès la libération, les terroristes auraient reçu la somme de 20 millions d’Euros dans l’opération. Ceci a immédiatement crée une demande formidable pour toute personne – homme, femme, enfant – portant un passeport français.

Il faut savoir que de nombreux pays africains comme le Mali, le Niger, la Lybie… sont livrés à des bandes armées qui tirent une manne financière importante du brigandage, du terrorisme, du trafic et des otages. Ces groupes ne connaissent pas de frontières et savent que le temps joue  pour eux.  Il y a 30 ans, il fallait aller chez les islamistes les plus radicaux pour entendre certains discours extrêmes. Aujourd’hui, un gamin de 14 ans dit pire sur son mur Facebook et tous ses amis viennent « aimer ».  Même les régimes occidentaux se sont pliés à l’islamisme et soutiennent son combat y compris dans les rues des capitales européennes.

A eux deux, Ghislaine Dupont et Claude Verlon valaient 10 millions de dollars. En plus, comme ils sont journalistes, leur profession allait se mobiliser et maintenir suffisamment de pression pour que leur gouvernement finisse par payer. N’empêche qu’ils ont été tués immédiatement après leur enlèvement ! Ce n’est pas la seule contradiction dans ce dossier. Voici d’autres points d’intérêt :

 

– Escorte

Les militaires français ont refusé d’escorter les journalistes. Ceci n’a rien d’anormal. Par contre, devant ce refus, Ghislaine Dupont et Claude Verlon n’ont pas été tous seuls dans la région de Kidal à la frontière avec le Niger et l’Algérie. Ils ont obtenu une escorte de la MINUSMA, la force conjointe des Nations Unis participant à la « stabilisation du Mali ». Ce corps est constitué de 300 hommes déployés dans une zone grande comma la Suisse et infestée de terroristes se réclamant d’Al-Qaïda.

Une fois sur place, les journalistes vont interviewer Ambeiry Ag Rhissa un des chefs du mouvement séparatiste Touareg, le MNLA. Ce mouvement a participé à la guerre en Lybie et – en retour – il est soutenu par les libyens du groupe « Ansar el-Dine », traduisez, les défenseurs de la religion. Ils n’ont pas besoin de spécifier « islam » parce que c’est l’unique religion qui existe à leur sens. Suivant le modèle des distributions linux, le Ansar el-Dine est une branche de AQMI ; C’est-à-dire Al-Qaïda au Maghreb Islamique. En même temps, le MNLA est une branche de Ansar el-Dine.

L’islamisme tient sa puissance du fait qu’il a ramené le modèle Open Source au terrorisme. N’importe quel groupe de personnes peut se réclamer du drapeau noir et commencer des tueries selon des critères très libres.

Les journalistes arrivent donc chez leur sujet et pendant qu’ils sont en train de faire leur interview, les ravisseurs arrivent et les attendent dans la rue.

Question 1 : où sont les forces de l’ONU qui ont ramené les journalistes jusqu’à cet endroit ?

 

– L’enlèvement

D’après le responsable du MNLA, au moment du départ des journalistes, il ouvre la porte et tombe sur des hommes armés qui occupaient la rue. Ils pointent un fusil mitrailleur sur lui et lui demandent de rentrer chez-lui.

Question 2 : pourquoi ils réalisent l’enlèvement devant la maison de ce chef du MNLA ? Dans le code des sociétés tribales, agresser une personne qui vient de sortir de chez-moi est une déclaration de guerre personnelle. Tu as envie de les attaquer, va leur faire plus loin et sans pointer une arme sur moi !

Les ravisseurs savent qu’ils impliquent le responsable du MNLA et peuvent causer un incident diplomatique grave avec son mouvement. Dans cet univers violent et brutal, la mort des Français est une quantité négligeable. Ils sont étrangers. Ils ne font partis d’aucun clan donc personne ne va les venger. Par contre, pourquoi les enlever d’une manière qui risque de causer des problèmes par la suite ?

Les radicaux d’Ansar el-Dine ont eu quelques tensions avec le MNLA mais ces deux mouvements contrôlent toute la zone. Il est étrange de voir les premiers braquer les seconds pour des otages qu’ils auraient pu kidnapper deux kilomètres plus loin sans froisser personne. A moins qu’on considère l’option totalement folle que les ravisseurs ne font partie ni de l’un, ni de l’autre des groupes.  Cette hypothèse ouvrirait plus de questions qu’elle n’en résout.

 

La fuite 

Les ravisseurs prennent Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Ils utilisent le 4×4 des journalistes, plus d’autres véhicules dans lesquels ils sont eux-mêmes arrivés.

C’est un petit convoi qui quitte la ville avec les otages.

Question 3 : L’ONU a 7 points de barrages qui sont censés couvrir toutes les sorties de la ville. Encore une fois, où est l’ONU ?

 

L’assassinat

A 12 kilomètres de la ville, le convoi s’arrête. A supposer qu’il roulait à 60 km/h en moyenne, nous sommes seulement une douzaine de minutes après l’enlèvement. Les otages sont sortis du 4×4 et abattus. L’un reçoit 3 balles et l’autre 2.

Question 4 : Les terroristes auraient pu vendre ces otages à leur pays ou bien à d’autres groupes terroristes motivés pour le faire.  Dans les deux cas, l’affaire aurait pu leur rapporter plusieurs millions d’Euros. Au contraire, ils décident de les abattre immédiatement après l’enlèvement, pourquoi ? Ce n’est pas comme si les terroristes ne connaissaient pas la valeur des otages. Dès la libération des 4 précédents otages Reuters parle de 20 millions d’Euros !

Question 5 : si ces terroristes ne sont pas intéressés par l’argent mais par une opération pour toucher la France, alors pourquoi ne pas avoir gardé les otages plus longtemps avant de les tuer ? Ceci leur aurait permis d’obtenir le maximum de couverture médiatique.

Voici une capture d’écran d’une dépêche AFP sortie mercredi (lien):

 

 

Le calendrier

Le mardi 4 otages sont libérés et arrivent mercredi à Villacoublay où Hollande les attend. Politiquement, c’est toujours « bien » pour un président de se montrer en compagnie d’otages qu’il vient de libérer. Pourtant, les terroristes grassement payés feront tout pour ne pas le laisser profiter de cet évènement : le samedi de la même semaine, dans la plus grande urgence, ils trouvent deux Français et les tuent sans poser de questions.

Question 6 : sachant que (1) la région de Kidal est à la frontière avec le Mali et le Niger. Sachant qu’elle est contrôlée par les mêmes groupes qui ont libérés les 4 otages mardi, peut-on réellement considérer les deux évènements comme indépendants ?

Question 7 : pourquoi les mêmes groupes terroristes prennent 4 otages et les gardent 3 ans  pour les libérer pour 20 millions d’Euros un mardi, prennent 2 otages samedi suivant et les exécutent 12 minutes après l’enlèvement ?

 

Que s’est-il passé ?

Ghislaine Dupont et Claude Verlon arrivent au Mali dans un contexte où on fête la libération de 4 otages français. Mentalement, ils sont aussi influencés par le discours qui règne dans les rédactions  parisiennes : les rebelles sont des Robin des Bois des temps modernes. Dans une ambiance bon enfant, ils combattent les régimes dictatoriaux afin d’instaurer la démocratie. Ne supportant pas la vue du sang, la majorité des journalistes préfèrent rester aveugles aux milliers de vidéos que ces « rebelles » mettent en ligne et où on les voit fièrement égorger des civils, abattre des enfants ou manger les organes de gens qu’ils ont tué. Quand ils vont dans la zone AQMI au Mali, ils n’ont pas l’impression de prendre des risques hors du commun.

L’armée française refuse de les accompagner. La zone est infestée de terroristes et il faudrait envoyer une division blindée pour réellement assurer la sécurité de ces deux civils. Devant ce refus, les journalistes décident d’embarquer avec l’ONU.

Les soldats que l’ONU déploie dans ces zones sont eux-mêmes d’Afrique ou de pays arabes. Ils touchent leur solde et font de la figuration dans un conflit qui les dépasse. Ils n’ont pas envie de se faire tuer ou d’avoir à affronter des djihadistes sur lesquels même l’US Army se case les dents. Ils restent en dehors du conflit et savent être ailleurs quand il le faut. Les journalistes se sentent en sécurité avec ces troupes de l’ONU sans se rendre compte que – contrairement à l’armée française – ces soldats sont dans la logique de rester en dehors de tout conflit.

Les autorités françaises ne disent pas toute la vérité sur la libération des 4 otages de mardi. Cette opération s’est terminée en embrouille dont on ne peut qu’essayer de deviner la teneur :

–          Un groupe intermédiaire n’a pas été payé. Soit par la faute des négociateurs français, soit par qu’il a été lui-même arnaqué par d’autres groupes sans plus de scrupules

–          Les billets donnés étaient des faux de bonne qualité

–          L’argent de la rançon s’est volatilisé et personne ne sait où il est

–          Les Français ont essayé d’attaquer les terroristes une fois qu’ils ont libéré les 4 otages

–          La France a obtenu la libération sans argent mais fait circuler la somme de 20 millions d’Euros versé pour créer la discorde au sein des groupes armés

–           …

Pendant qu’on fête à Paris, les terroristes d’AQMI fulminent et décident de monter une opération vengeance. Quand ils apprennent que des journalistes de RFI se dirigent doit sur eux dans un convoi de l’ONU, ils prennent cela pour un signe divin. Ils assemblent un go team agressif et déterminé. Il faut traverser la frontière du Niger et prendre possession des journalistes. Si ce sont effectivement des Français : flinguer sur place et évacuer. L’opération est menée très rapidement et sans synchroniser avec d’autres groupes terroristes. Ils ne peuvent pas impliquer d’autres groupes car ceux-ci seraient prêts à les doubler sachant qu’il y a 5 millions d’Euros par tête.

Le go team arrive à Kidal en fanfare. Les soldats de l’ONU préfèrent faire autre chose. Ramasser des balles, ça n’a jamais été leur truc. Les terroristes cueillent les journalistes devant la maison du chef du MNLA. Ils braquent ce dernier parce qu’ils n’ont pas envie de négocier avec lui et expliquer les tenants et aboutissants d’une affaire qui le dépasse. De toute manière, c’est même pas dit qu’ils l’aient identifié. Pour eux, c’est un local et ils ne sont pas là pour lui.

Les Français sont embarqués et le convoi démarre au plus vite pour ne pas abuser de l’hospitalité de l’ONU. A ce stade, les journalistes ne doivent pas encore réaliser le danger. Ils connaissent leur prix dans cet endroit du monde : 5 millions d’Euros par personne. Leur passeport Français les protège.
Apres dix minutes de route, les terroristes arrêtent le convoi. Pour eux, c’est le jackpot. Les deux captifs sont effectivement des Français. S’ils avaient été des Belges, des Canadiens, ou des Suisses, ils auraient été obligés de les relâcher.

Les deux journalistes sont entrainés à une centaine de mètres du convoi et froidement abattus. Deux et trois balles selon la version officielle. On n’a pas affaire à ceux qui vident des chargeurs entiers en hurlant ou qui découpent la tête de leur victime au couteau de boucher. Ces terroristes sont des exécutants froids et précis avec une mission très claire : envoyer un message à Paris.

Dans cet endroit désolé, personne n’aurait pu trouver les corps. Les terroristes laissent le véhicule des journalistes sur place comme marqueur et le ferment à clés pour éviter que des locaux ne le volent.

Affaire à suivre…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posted in ACTU | Tagged , , , | 1 Comment

Du Regard à la Cigarette : Ces Faits Divers que la France ne Comprend Pas

La recherche Google: « agressé pour une cigarette » donne près de 3 millions de résultats. Si on remplace « une cigarette » par « un regard », nous ne sommes pas loin de 18 millions de résultats. Même si ces statistiques sont un peu à l’emporte-pièce, elles révèlent tout de même des faits nombreux et fréquents. Beaucoup de sites internet en parlent, signe d’une inquiétude grandissante.

Si on lit les articles de presse relatant ces agressions, il y a un élément dominant : les agresseurs sont le plus souvent issus de l’immigration. Pour être plus précis, ils viennent eux, ou bien leurs parents du Maghreb. Les immigrés originaires du reste de l’Afrique ne semblent pas participer à cette criminalité ou dans une moindre mesure.

Voici quelques clés pour comprendre ce phénomène.

Au Maghreb, fumer est considéré comme un acte impur qui s’accompagne de certaines règles sociales différentes de celles en vigueur dans la majorité des pays occidentaux. Par exemple :

–         Il est permis de fumer dans la plupart des lieux publics

–         Les femmes ne fument pas. Celles qui le font, ne fument jamais en public.

–         Un jeune ne fume jamais devant une personne plus âgée

–         Un homme, même âgé, ne fume jamais devant sa mère ou son père

–         Un homme ne demandera jamais une cigarette à son père, son frère ainé ou en général, toute personne manifestement plus âgée.

–         On ne demande jamais une cigarette à un supérieur hiérarchique

–         On ne fume pas devant un imam

–         On ne fume pas devant une mosquée ou dans un cimetière

 

En Algérie, quand mon père – un homme âgé – sort de la maison, les jeunes du quartier le saluent poliment. Ceux qui fument cachent discrètement leur cigarette. Dans le même ordre d’idées, quand on passe devant une maison où il y a des funérailles, on éteint ou on planque sa cigarette par marque de respect.

 

Le fait de fumer est socialement acceptable au Maghreb mais frappé par énormément de règles.

Comment demande-t-on une cigarette en Algérie ?

–         Pardon mon frère, tu as une cigarette pour moi ? Hachak mon frère.

–         Oui, tiens. Tu veux du feu aussi ?

–         Oui, merci mon frère. Hachak.

Le mot « hachak » veut dire «  sauf ton respect ». Il est de bon temps de le placer une fois ou deux dans la conversation. La personne qui demande la cigarette doit manifester un grand respect envers son interlocuteur. Ces règles de bienséance sont applicables – mais plus souplement – même si les deux personnes se connaissent. Et encore une fois, on ne demande des cigarettes qu’à des males de même âge – ou plus jeunes – et de même condition sociale.

Ces précautions sont justifiées par le fait que fumer est un acte impur et demander une cigarette est faire participer l’autre à un tel acte.

Hors de ce contexte, la demande de cigarette est – en soi – une insulte. Demander du feu pour allumer une cigarette qu’on possède déjà est soumis aux mêmes contraintes. Par contre, on peut demander l’heure, son chemin, de la monnaie sans précautions particulières. Ceci montre que la cigarette a un statut spécial.

 

L’Immigration en France

En termes d’immigration, la France est la poubelle du monde et ce n’est pas le Front National qui le dit. Cette affirmation est un lieu commun dans toute l’Afrique. Sur ce continent, l’émigration – fuir, partir définitivement – sont des thèmes récurrents. En résulte naturellement un classement des destinations selon la difficulté d’obtenir un visa, les possibilités d’insertion sociale et professionnelle, l’attitude des habitants vis-à-vis des étrangers… etc. Ne lisez pas ce qui va suivre si vous êtes Français : l’Allemagne est considérée comme un pays difficile à cause de la langue et de l’hostilité des habitants, l’Autriche c’est l’Allemagne en puissance dix, le Canada est mal coté à cause de son climat froid et la France c’est la poubelle du monde.

Ce terme de « poubelle » renvoi à un autre concept utilisé de manière très libérale au Maghreb et en Afrique : celui de « déchet ». On utilise ce terme entre nous pour designer des gens sans scrupules, sans valeurs et sans intelligence aucune. Ils détruisent tout ce qu’ils touchent et là où ils arrivent, les habitants d’origine commencent à fuir devant la dégradation immédiate de la qualité de vie. Incapables au sens le plus large du mot, ils ne peuvent vivre que d’assistanat. Et pendant que leurs voisins vont au travail pour les nourrir par leurs impôts, leurs enfants brulent leurs voitures et leur jettent des ordures.

Nous n’utilisons pas le mot déchet pour les insulter, mais pour les décrire. Le déchet va usuellement à la poubelle. Comme la France est l’Eldorado de l’assistanat et l’impunité, il est donc naturel qu’elle attire ce genre de clientèle qui devient « une chance ». Ce pays est champion en inversion de valeurs.

Beaucoup d’émigrés avec un bagage professionnel et intellectuel évitent la France. Ils connaissent le climat malsain qui y règne. Ils savent que le travailleur honnête payera des taxes, dormira dans un taudis et vivra sans papiers alors que le déchet qui crache sur la France sera vite naturalisé.

Il y a des immigrés de qualité en France mais eux-mêmes, après un parcourt difficile pour s’insérer, vivent mal les choix d’immigration de ce pays. Il est pénible de devoir prouver chaque jour qu’on est « hors système » et qu’on ne vient pas dans le cadre de la déchèterie à ciel ouvert.

 

L’Agression Demande de Cigarette

L’agresseur psychopathe – issue de l’immigration-déchet – demande une cigarette. La démarche est déjà une insulte dans le code de l’agresseur mais la victime l’ignore à ce stade. C’est équivalent à un insulter une personne dans une langue étrangère.

Le deuxième but de l’intervenant est aussi de sonder sa victime et évaluer si c’est une cible qui comporte des risques.

Enfin, le dernier objectif est de tester la soumission de la victime. Si celle-ci donne une cigarette de manière soumise, l’agresseur peut aller plus loin et lui demander de l’argent, un objet de valeur ou des faveurs sexuelles. Selon sa disposition du jour, l’agresseur peut aussi se contenter de la cigarette et les choses s’arrêtent là. Mais la victime est repérée et sera régulièrement « taxée » jusqu’au jour où on lui demandera plus encore.

 

Le refus

Dans le monde du psychopathe, les autres ne sont vus que comme des moyens de satisfaire des besoins ou des obstacles à ces mêmes besoins. Toute personne qui ne reconnait pas le royaume du psychopathe et ne se plie pas à ses intimidations, est vue comme un obstacle à détruire.

Ici, le terme psychopathe est utilisé dans le sens clinique. C’est-à-dire que le sujet est médicalement psychopathe si on se réfère aux critères de liste PCL-R du docteur Robert Hare. Cette liste est utilisée comme un outil de diagnostic clinque de la psychopathie surtout chez le sujet male délinquant.

Le refus de la cigarette est vécu comme une rébellion d’un sujet qui – dans le monde du psychopathe – doit se soumettre totalement. La victime est donc insultée et – selon l’opportunité – agressée physiquement.

Ceci permet au psychopathe d’affirmer son autorité. Il aura la réputation de massacrer à mains nues toute personne qui lui refuse quelque chose d’aussi insignifiant qu’une cigarette.

Voici un exemple: Il a été agressé à Nice. Il porte 2 cicatrices sur le visage. Une de 4 cm et l’autre de 10 cm. Ils attaquent au rasoir parce qu’il est réputé laisser des blessures moches qui guérissent en cicatrisant de manière visible. Le visage pour que la personne se souvienne jusqu’à sa mort qu’elle leur a un jour refusé une cigarette. Et comme il le dit si bien maintenant : pas facile de trouver un boulot avec ma gueule. [source]

Le Regard

Le regard est à classer dans la même catégorie que la cigarette. Le psychopathe exige des Français une soumission totale et absolue. Celle-ci doit se traduire dans l’attitude corporelle de dominé : le dos courbé, la voix basse et le regard baissé.

Vous êtes perçus comme du bétail et si vous faites le moindre geste pour contrarier cette vision, vous risquez l’agression.

 

Adaptation des Lois

Savez-vous en Tanzanie on tue les albinos parce qu’un bras d’albinos peut-être vendu à plus de 2000 dollars ?

Si un pays a quelques immigrés tanzaniens bien intégrés, il n’y a rien de spécial à faire. Les lois génériques qui protègent la vie humaine suffisent. Par contre, si des masses de gens sont importés de Tanzanie et déversés dans des cités, leur intégration est – par définition – impossible. Dans ce cas, il faudrait passer des lois spécifiques pour protéger les albinos des abus et autres crimes.

Pareil en France mais là il ne s’agit pas de problèmes de Tanzaniens. La France a causé un désastre social et humanitaire dont elle est la première victime. Par un filtrage inversé d’une immigration massive – le pire est accueilli – elle a créé des zones  ingérables. Certains commentateurs disent « Marseille c’est Alger ! ». On ne peut plus faux. Si l’immigration avait été aléatoire, Marseille aurait pu être Alger, mais – encore une fois – dans la majorité des cas, c’est les pires qui ont été sélectionnés. Marseille serait plutôt la rue la plus infréquentable d’Alger transformée en ville. C’est-à-dire que les voyous psychopathes ont atteint un volume critique leur permettant de contrôler des villes et les mettre à feu et sang à la moindre contrariété.

En interdisant la burqua, le législateur français a fait un pas dans le bon sens. Il a compris qu’en important des populations aux problèmes spécifiques, il faut des lois spécifiques. Maintenant, cet élan s’est arrêté là. Pourquoi à Trappes ou ailleurs on réagit si brutalement a cette  loi ? Ce n’est pas tant pour défendre la burqua que pour terroriser le législateur et éviter qu’il n’aille plus loin avec des lois encore plus précises visant les problèmes de la communauté maghrébine en France.

Alors que la burqua si peu répandue a eu sa loi, le phénomène de la hoggra, plus courant encore doit avoir les siennes. La hoggra c’est : je t’agresse gratuitement parce que je peux. C’est l’agression pour humilier. Elle ne sert qu’à donner à l’agresseur une gratification personnelle et un sentiment de supériorité. D’abord, connue sous une forme très marginale dans les sociétés du Maghreb, aujourd’hui elle en est la gangrène. Ces sociétés évoluent avec une religiosité hystérique et expressive de surface, mais le fond est purement matérialiste. Les plus forts écrasent les plus faibles. Au départ pour les spolier de leurs biens et de leurs droits : je te bouscule et je prends ta place dans la file, je construis sur ton terrain et tu n’as pas les moyens de me trainer au tribunal, je dépasse dans un virage et je t’allume les phares pour te pousser de la route : va au platane ! Meurs pour me permettre de rouler comme je veux ; tu veux toucher ta retraite ? Je te prends une partie sinon l’ordinateur est en panne…

La hoggra est souvent utilisée improprement comme une agression dont le but permet l’obtention d’un avantage quantifiable. Mais ce n’est pas sa vocation première : la vraie définition du mot c’est l’agression totalement gratuite.

Avec la structure sociale d’aujourd’hui, les gens qui travaillent et ont une assise familiale équilibrée font – en moyenne – moins d’enfants. En effet, ils ne font que les enfants dont ils peuvent raisonnablement s’occuper et assumer sur tous les plans. On parle ici des plans financiers, affectifs, organisationnels… etc. En même temps, combien d’enfants font des familles pathologiques et totalement déstructurées ? Elles n’ont aucune limite. C’est l’Etat qui prend en charge. Pour l’éducation, les enfants sont jetés à la rue dès le plus bas âge – dès qu’il peut marcher – et y restent jusqu’à tard le soir. D’ailleurs, en France des Préfets se sont rendus compte du phénomène et il y a eu des velléités de couvre-feu pour les ados et les enfants. Mais le fait est que ce sont ces familles dysfonctionnelles qui participent le plus activement à la démographie. Pendant ce temps, les autres familles travaillent et se stérilisent pour financer cette démographie.

La France doit se rendre compte de cette problématique et s’y attaquer en première priorité. Autrement, elle sera condamnée à voir ses enfants tomber sous des couteaux, ou se faire massacrer à mains nues pour des cigarettes, des regards ou même pour rien du tout.

Collectivement, les Français ont aussi une responsabilité importante. Ils ont pendant plus de 40 ans voté pour des partis qui supportent clairement ce type d’immigration. Ces partis minimisent ces crimes et prennent même des dispositions pour relâcher les agresseurs au plus vite.

Que dire ? La prochaine fois qu’on vous demande une cigarette, donnez-la et quittez la ville.

 

Posted in ACTU | Tagged , , , | 27 Comments