Operation Tea For Two
Operation



BILLETS

February 1, 2013

Nouvelle Definition de l’Esclavagisme

More articles by »
Written by: admin
Tags: , , ,

Definition choquante de l’esclavagisme






 
 

 

GPA: Le Sort des Bébés Invendus

Ou les Horreurs de la GPA Commerciale La marchandisation des enfants donne des situations dramatiques. Elles sont assez prévisibles si on compare avec des situations parallèles dans le domaine du commerce habituel. Imaginez q...
by admin
2

 
 

Du Regard à la Cigarette : Ces Faits Divers que la France ne Comprend Pas

La recherche Google: « agressé pour une cigarette » donne près de 3 millions de résultats. Si on remplace « une cigarette » par « un regard », nous ne sommes pas loin de 18 millions de résultats. Même si ces st...
by admin
27

 
 

Chiffre du Jour : USA – 4 Animaux Domestiques pour 1 Enfant !

Le chiffre est annoncé par le Weekly Standard [source] qui se base sur un livre de Jonathan Last [amazon] qui prédit un désastre démographique. En 1994, les Américains ont dépensé 1.7 milliards de dollars pour des anima...
by admin
2

 


 

Fait du Jour : les Couches-Culottes pour Adultes

Pour la première fois dans l’Histoire, les consommateurs japonais ont acheté plus de couches-culottes pour adultes que pour bébés en 2012. [source] Le ministre des finances nippon, Taro Aso, 72 ans déjà, vient de demand...
by admin
3

 
 

Scandale : les Compagnies Aériennes Arnaquent à la Taxe Carbone

Dans le thème des arnaques au réchauffement climatique, voici une nouvelle intéressante. En 2012, l’Union Européenne était sensée prélever une taxe dite « carbone » sur les compagnies aériennes qui réalisent des ...
by admin
0

 

 

Londres : Débat sur la Sharia – Des Islamistes Terrorisent les Etudiants

L’incident date de janvier 2012, mais il n’a pas été repris par les medias ce qui explique que je mets un an à tomber dessus. Il illustre clairement comment les islamistes font la loi ici avec la violence et la menace. D...
by admin
6

 



7 Comments


  1. Salariat = esclavage à temps partiel.
    Le compte est bon, Bob Black avait vu juste! à mettre en parallèle avec le servage, qui est un dérivé disons “laxiste” de la chose, les propriétaires terriens laissaient en général leurs vassaux garder un excédent de production à leurs usages propres, quand c’etait possible, de façon à cyniquement se prémunir de tout soulévement en cas de période de vache maigre.


  2. ki

    l’esclave est un capital qu’il faut entretenir comme tu le dis alors que le salarié est autonome donc “libre” mais s’il n’a pas de travail pour manger il meurt alors l’élite créé des alloc chomage pour stocker ce ” capital” qui servira a maintenir un coût du travail suffisement bas pour que le système de “l’esclave libre” soit interessant.
    On invente de nouveau besoin grâce aux avancées techologique qui permette au système de conserver son cheptel et en même temps ce système fait la chasse aux autres systèmes concurent ou potentiellement concurent (autarcie communautaire, secte qui fini tôt pu tard a créér leur propre système, religion..)

    Donc l’esclavage est sous traité et puis le salarié est a la poursuite de la carotte matérialiste qui l’incite a travailler plus pour gagner plus et consommer plus donc pour enrichir le système.

    Belle vidéo qui m’a rappelé un commentaire de fdesouche parlant de ça, les gens qui luttaient contre l’esclavage n’ont pas libéré les esclaves, ils sont devenu les nouveaux esclaves …


  3. Robert

    prendre 100% du revenu c’est cela l’esclavage prendre 75% comme le fait Hollande c’est cela l’esclavage à 75%…


  4. dave7367

    Meme l’esclavagiste est soumis à un maitre. Tant qu’on est dépendant de quelqu’un qui peut faire jouer une concurrence, et surtout une concurrence planétaire, on est un esclave. Le monde est devenu tellement pourri que meme la “bonne” personne qui souhaite bien traiter ses employés, doit imposer des conditions esclavagistes pour que son business survive et ne pas perdre ses clients qui sont finalement ses maitres.

    Dans le concept original de l’esclave du 19eme siècle, quand l’esclave tombait malade bien souvent on le laissait crever dans son coin quand il n’était pas contagieux, sinon on le supprimait (un jour des hommes de mains venaient le chercher et on ne revoyait plus la personne). Un vieil esclave était rare puisque son maitre le faisait travailler jusqu’à la mort. Dans le meilleur cas, si le maitre avait une once d’humanité, l’esclave était affranchi pour justement ne pas le prendre en charge.

    Il est vrai que l’esclave doit être nourri et logé, et actuellement , on casse tellement les salaires que l’employé à tout juste de quoi se nourrir et se loger. Le reste sert à remplir les coffres des banques sous forme de taxes diverses.

    Je ne suis pas d’accord avec l’arrêt de l’esclavagisme aux Etas-Unis: à l’origine les états du Nord voulaient imposé au Sud la mécanisation. Le lobbying jouait déjà un role majeur. Les industriels ont voulu forcer les cultivateurs de coton à acheter des machines très onéreuses pour récolter cette plante. Evidemment, comme il est dit dans la vidéo, les cultivateurs se retrouveraient avec des milliers d’esclaves sur le dos ce qu’ils ne souhaitaient pas . De surcroît, comme les machines leur étaient vendues devant une concurrence inexistante, les prix de vente aurait été imposé. Que les cultivateurs tombent en faillite par la suite, les industriels du Nord en avait cure du moment qu’ils s’enrichissaient.
    L’affranchissement des esclaves n’est qu’un prétexte de déclenchement de la guerre de sécession, ce n’est qu’une grosse manipulation de l’opinion publique pour envoyer de pauvres bougre se faire déchiqueter sur les champs de bataille pour une cause qu’ils croient juste alors qu’elle desservait des intérêts purement économiques.

    Ensuite, est venu le 13 amendement: une personne peut disposer de sa vie comme elle le souhaite. Et de cette amendement a surgit le concept de personne morale (le monde d’entreprise). Une personne morale avait les memes droits qu’une personnes physique. Des procès sur le non respect du 13ème amendement d’une personne physique (des patrons qui voulaient asservir un noir par exemple, pouvait subir un procès) ne représente que quelques centaines de cas; Par contre, dès qu’une autorité se mêle des affaires d’une personne morale (d’une compagnie), un procès était aussi vite déclenché. Des dizaines de milliers de procès ont été ainsi généré par des personnes morales d’où l’opacité que l’on connait dans les affaires des entreprises date de cette époque.
    Voilà de quoi à accouché la guerre de succession.

    Le concept du noir esclave n’est qu’une image d’Epinal . Effectivement, les esclaves ont été majoritarement noir…à la fin du moyen age, à la renaissance et au début de l’époque contemporaine. Mais avec la découverte du nouveau monde, l’Angleterre à joué comme les proxénètes avec les filles de l’Est. Elle promettait une vie meilleure dans le nouveau monde à ses propres autochtones, dont des blancs. Mais pour beaucoup de ces derniers, arrivés dans les Amériques si vaste, si peu peuplé et encore si sauvage, ces nouveaux venus découvraient la réalité: ils étaient vendus comme esclaves à des propriétaires sans scrupules et ne percevaient aucun salaire. Mieux encore, il parait que les esclavagistes ont été déçu quand on leur a imposé des noirs car ces derniers étaient moins dociles.
    Mieux que mieux encore, quand il n’y avait pas assez de volontaires anglais pour soi disant avoir une vie meilleure dans les Amériques, des milliers d’enfants étaient kidnappés dans les villes et campagnes pour être envoyé comme esclave dans les Amériques. tout comme les noirs, des milliers décèdent déjà lors du transport concentrationnaire.

    L’esclavagisme est multiraciale depuis la nuit des temps.
    Tu oublies également les esclaves de guerres qui constituait un butin céder par le vaincu. A l’époque de l’antiquité cela concerne quasiment les blancs.

    Les gens qui prélevaient les noirs en Afrique n’étaient pas blanc mais ce business était surtout détenu par les Arabes. Grands marchants d’esclaves par traditions et religions. Les esclaves était vendu à des transporteurs juifs principalement et vendu à des exploitants blanc dans les nouveaux mondes.

    Bref le blanc n’a pas à culpabiliser plus qu’une autre race ou ethnie d’avoir été exploitant d’esclave puisqu’il ne s’agit pas d’un concept de race mais un concept libéral et ceci depuis des milliers d’années.


  5. La Gaule

    Bonsoir Aldo,

    Ouais ! Un peu faible quand même votre truc…

    1)
    Les romains n’ont jamais pratiqué l’esclavage par considération économique. Pour eux la distinction fondamentale entre les hommes était une distinction de statut juridique : être citoyen libre ou être esclave.
    Sous la république, le citoyen libre était d’ailleurs majoritairement un travailleur, lequel pouvait se transformer en guerrier. Les affranchis étaient alors très nombreux et formaient une caste intermédiaire entre les citoyens et les esclaves.
    Contrairement à une idée anachronique répandue, qui voyait dans la chose une sorte de lutte des classes avant l’heure, les grandes révoltes d’esclaves du haut empire (celle de Spartacus notamment), se produisirent lorsque ce système relativement souple fut verrouillé au nom d’intérêts catégoriels, la Rome historique risquant d’imploser par la multitude de ses citoyens libres de toute origine.

    2)
    L’esclavage de type romain perdura en Europe jusqu’à la fin du Moyen-âge, mais fut rapidement supplanté par le servage au tournant de l’an mille. Le servage s’imposa effectivement par le processus que vous pressentez, marqué par des considérations de rentabilité du travailleur asservi, mais les deux systèmes évoluèrent parallèlement sans qu’il y eut forcément des passerelles entre les deux. Le servage ne fut donc pas une « amélioration » de l’esclavage.
    Le serf fut plutôt un avatar de dégénérescence du guerrier travailleur, lequel était réapparu en Europe après la chute de l’empire romain
    Surtout les deux systèmes n’avaient absolument rien de commun en droit et en condition. L’esclave était une chose, fongible et cessible comme n’importe quelle marchandise. Le serf était un sujet, asservi uniquement à sa terre, propriété du seigneur, et il pouvait défendre ses droits devant la justice seigneuriale.
    Cette justice n’était pas une vue de l’esprit, et concernait même la plupart des procès qui arrivait devant le seigneur, surtout d’ailleurs pour des questions d’ordre matrimonial. Les mariages entre « vilains » de seigneuries différentes étaient très fréquents et pas forcément prohibés par le seigneur, qui y voyait au contraire un apport de sang neuf et la possibilité d’arrangements matériels profitables avec les seigneurs voisins.

    Je crois en fait que vous confondez « esclavage » avec travail forcé ou travail contingent. Oui la condition humaine n’a peut-être jamais été plus soumise au labeur obligatoire qu’aujourd’hui -ici vous avez raison- mais ne parlez pas d’esclavage, cela n’a rien à voir.

    3)
    Sur la guerre de sécession, il reste difficile d’apprécier si le système esclavagiste au sud était « rentable » ou pas. Je crois pour ma part –une opinon qui fait généralement hurler- que ses origines étaient d’abord culturelles, comme le fut d’ailleurs l’esclavage pratiqué longtemps par les musulmans sur les noirs (ici pas de problème, quand on sait que seulement dix pour cent des esclaves noirs razziés par les arabes survivaient à la transportation et la castration systématique, on peut affirmer sans se tromper que cette séquence historique de l’esclavage n’était pas rentable !).
    Je constate simplement que tous les grands penseurs libéraux –Locke, Bentham, Hume, Smith etc- justifiaient l’esclavage de près ou de loin. L’esclavage était donc bien le péché originel du libéralisme anglo-saxon, et la guerre de sécession fut son psychodrame expiatoire sanglant.
    Néanmoins, en pensant que l’affranchissement fut une nécessité de rentabilité, vous tombez dans les travers de certains historiens marxistes, qui pensaient que Lincoln « travaillaient » en sous main pour les milieux industriels du nord.
    Absurde ! Dans les faits d’abord. La guerre de sécession aurait du avoir lieu beaucoup plus tôt, si les milieux d’affaire du nord ne s’y étaient farouchement opposés, et par la voix de leur parti naturel le parti libéral (le parti républicain n’est apparu qu’avec Lincoln).
    Le gros problème de l’esclavage était en fait « l’Ouest ».
    Après la guerre contre le Mexique (1847), les milieux politiques du sud avaient fait voter une loi par le congrès qui rendait obligatoire l’application de l’esclavage pour tout état nouvellement constitué à l’ouest du Missouri/Mississipi, ce qui était l’assurance qu’ils garderaient une influence prépondérante à la chambre pour défendre leurs intérêts économiques.
    Cette loi comportait également une clause de poursuite universelle, c’est-à-dire le droit pour tout propriétaire d’esclave de poursuivre les esclaves évadés dans n’importe quel état.
    Déjà frustrés par le fait qu’ils n’avaient pas le droit, eux, de posséder d’esclaves, les propriétaires fermiers du nord supportaient très mal ces intrusions régulières de bandes armées sur leurs terres.
    Le chaos s’installa rapidement sur cette question, et, de fait, dans des états comme l’Oregon ou le Kansas, des affrontements meurtriers commencèrent dix ans avant la déclaration de guerre entre le nord et le sud.
    Pour Lincoln, qui pensait avec raison que l’avenir de l’Union se jouait dans la mise en valeur de l’ouest et non pas dans les champs de coton du sud, cette situation devenait intolérable.

    (Si le sujet vous intéresse, je vous recommande un livre dense et merveilleusement écrit : la guerre de sécession, de James Mac Pherson, chez bouquin).


  6. La Gaule

    Bourde : lire “le Missouri ou le Kansas” et non pas “l’Oregon et le Kansas”. A l’epoque, je crois que l’Orégon n’existait pas encore.


  7. Uli

    A propos, mardi dernier Marine était en visite à Cambridge. Ca vous aurait follement amusé d’être là. Et vous auriez été bien accueill je crois !



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *