USA : Une Entreprise Privée Veut 90% de Taux de Remplissage des Prisons

C’est dans la série incroyable mais vrai. Le genre d’article où on vérifie trois fois ses sources pour être sur qu’on ne rêve pas.

La CCA, qui est la plus grande compagnie de gestion des prisons, vient de proposer un deal de 250 millions de dollars à 48 Etats américains [source]. Elle pose des montagnes de cash devant des autorités locales ruinées pour racheter leurs prisons. En échange, elle exige que les Etats s’engagent par contrat à garantir un taux de remplissage d’au moins 90% pendant 20 ans. [source]

La CCA est cotée à Wall Street (NYSE: CXW) et possède déjà une capacité de 90’000 lits. Avec cette offre, elle fait une OPA sur tout le système pénitentiaire du pays. [source]

 

Un juge qui travaille à la Commission

A un moment donné, la police va ramasser des gens dans la rue pour assurer le remplissage. A titre d’exemple, en été 2011, un juge a été reconnu coupable d’avoir envoyé plus de 6000 jeunes américains dans des centres de détention pour se faire de l’argent [source]. Il avait un accord secret que la presse a qualifié de « Kids for Cash » [source], c’est-à-dire des Enfants Contre de l’Argent, avec des prisons privées. Plus il leur envoyait de « clients », plus il recevait ds commissions. Le séjour est entièrement à la charge du contribuable.

Sa plus jeune victime avait 10 ans. Une adolescente de 15 ans à été condamnée à 3 mois de prison pour s’être moquée sur mySpace d’une assistante de son école ! Des jeunes se sont même suicidés suite à leur emprisonnement injuste. Le deal lui a rapporté plus de 1.2 millions de dollars.

Un autre juge, complice, avait utilisé sa position pour fermer la prison gérée par l’Etat afin de renvoyer les gens vers des prisons privées.

Maintenant que les Etats doivent assurer le remplissage par contrats, les abus de cette sorte seront la norme.

This entry was posted in ACTU and tagged , , . Bookmark the permalink.

8 Responses to USA : Une Entreprise Privée Veut 90% de Taux de Remplissage des Prisons

  1. Pingback: USA : Une Entreprise Privée Veut 90% de Taux de Remplissage des Prisons | LA FIN DES SECRETS ET DES MENSONGES

  2. guillaume le pauvre says:

    en France on fait des partenariats ” publiques privées ” c’est pas mieux …

    le budget prison comme tu nous l’a montrer équivaut a un cursus universitaire ( sick )

    ça m’avais marqué de voir l’ors des émeutes des prévenus qui allaient au tribunal dans un fourgon G4S ….

    faire du pognon avec les plus fragiles du système ….

    on va l’avoir dans le cul , je les voit venir avec leurs gourdins pour nous enfiler ….

    • admin says:

      Oui c’est terrible parce que le systeme judiciaire, les autorites et l’economie gagnent a ce que les gens soient dans les delinquence. J’ai l’impression que lorsqu’ils ne sont pas arrives a regler le probleme de l’insecurite et la violence, ils veulent en profiter pour en faire de l’argent. Donc une societe gangrennee, par le crime, il sera facile de trouver des cars de gens a condamner et envoyer en tole.

      • 1anonyme says:

        Je vous conseille la lecture des “prisons de la misère” de Loïc Wacquant. Il y explique que l’État-providence s’est mué avec les conséquence de la mondialisation et des dérégulations (chômage de masse, salariat précaire, fin des mécanismes de protection sociale…) en État-pénitence. En bref ce mouvement de recours à l’emprisonnement de masse n’est apparu qu’à partir du moment que l’économie a cessé d’être faite pour les travailleurs (et donc au final pour les consommateurs) mais pour les actionnaires et chefs d’entreprises sans racines, ce qui a eu pour corollaire la progression de la pauvreté et de la criminalité . Afin de gérer le mécontentement des populations les autorités ont décidées de pratiquer une tolérance zéro, d’où une surpopulation carcérale. Puis par la suite le marché s’est intéressé aux profits que pouvaient générer les prisons en constituant une rente sur cette activité publique.
        On peut également faire un parallèle sur l’organisation du secteur de la santé et de l’armée (je parle évidemment des compagnies de mercenaires en Afghanistan et en Irak) aux USA.
        Ce qui est nouveau ici c’est que l’on a un secteur d’activité qui est arrivé au bout de sa période de maturation: l’heure n’est plus à l’investissement mais à la rentabilité. Pour pouvoir construire de nouvelles prisons ont s’assure de pouvoir “massifier” suffisamment la prestation pour faire des économies d’échelle.

  3. dave_7367 says:

    J’avais vu une émission dans laquelle on expliquait que certains Etats avec des taux de criminalité et d’incarcération très faibles ont vu leur criminalité décuplée d’une année à l’autre. En fait, les autorités avaient décidé d’y construire des prisons (qui n’étaient pas nécessaires) et ensuite, des lois ont été votées dont le but était de transformer certain délit puni par une simple amendes en délit débouchant sur des peines d’emprisonnement.
    comme disait un des intervenants, “ne vous en faites pas, pour remplir les prisons, on les remplira”

  4. Pingback: Spéculation : Jusqu’où peut aller la justice privée ?! |

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *